L’Italie a refusé, la France a cédé. L’Ocean Viking, battant pavillon norvégien, interdit d’accoster dans un port sicilien, se dirige maintenant vers Marseille. Après avoir stationné depuis des jours aux larges des côtes italiennes, dans les eaux territoriales internationales en l’absence de l’assignation d’un port sûr, il vogue vers la France, où il arrivera entre demain et plus tard.

Une source du ministère français de l’Intérieur, en effet, a informé l’agence de presse italienne Ansa que le gouvernement d’Emmanuel Macron avait décidé d’ouvrir le port de Marseille au navire de l’ONG pour le débarquement de plus de 230 migrants qui se trouvent à bord.

Il devrait arriver dans le port du sud de la France « dans la nuit du mercredi au jeudi ou le jeudi. Cela dépendra quand il quittera le sud de la Méditerranée ». La demande de port avait été adressée à la France, à l’Espagne et à la Grèce ces derniers jours, après avoir accepté le « non » catégorique de l’Italie au débarquement des clandestins. Jusqu’à maintenant, ils étaient quatre navires à attendre des semaines dans le sud de la Sicile, pressant avec force contre les frontières italiennes. Il ne faudra à l’Ocean Viking qu’un peu plus de 24 heures de navigation pour atteindre le port français.

« Le débarquement à Marseille aura lieu sous la tutelle de la préfecture. Tous les migrants seront déposés du navire puis enregistrés comme demandeurs d’asile », a déclaré la source du ministère de l’Intérieur, qui a ensuite pointé un doigt accusateur contre le gouvernement italien :

« Il n’y a pas de restrictions possibles, chacun a le droit de présenter une demande d’asile ».

Pourtant, selon le traité de Dublin, comme l’a souligné l’expert maritime Giuseppe Loffreda à Adnkronos, autre agence de presse italienne, cette possibilité de présenter une demande d’asile existe également à bord des mêmes navires considérés comme une extension territoriale de l’État battant pavillon.

« En signant le code de conduite, les ONG ont accepté le principe de la loi des drapeaux. Ce qui établit qu’à bord du navire dans les eaux internationales, il y a la loi du pavillon du navire et la pleine juridiction du pays de ce pavillon, comme s’il s’agissait de terres. Les capitaines de tous les navires des ONG sont donc tenus de recevoir et d’instruire la demande d’asile conformément à Réglementation de Dublin, reconnu comme loi applicable à bord par le code de conduite ».

Si l’on se réfère à ce principe, ce sont donc les pays nordiques, abritant une série d’ONG immigrationnistes spécialisées dans la récupération de clandestins aux larges des côtes africaines, qui se devraient d’instruire la demande d’asile et de recevoir les aspirants à l’accueil européen. Une mission dont ces pays n’ont absolument pas envie, préférant laisser la patate chaude de ces débarquements continus aux pays méditerranéens, tout en leur faisant hypocritement des leçons d’humanitarisme.

L’Italie a secoué le joug de l’immigrationnisme correct, les clandestins retournent en Afrique ou vont autre part, ce n’est pas son problème, mails ils ne débarquent pas sur son sol, un point c’est tout.

La France , elle, s’y soumet pleinement : malgré les meurtres, les viols, les violences perpétrés par ces clandestins, qui sidèrent les Français, malgré le meurtre abject et récent de Lola qui a horrifié le pays, le ministre de l’Intérieur, le nabot Darmanin, continue à ouvrir grandes les portes de l’hexagone. Et ainsi vers la les ports de France vogueront gaillardement des bateaux d’ONG remplis de clandestins et interdits d’accoster en Italie.

Mais pas de panique, le ministricule Gérard a déjà son joker pour essayer de faire avaler cette invasion aux Français : ceux sont les futurs candidats à l’obtention de sa nouvelle trouvaille, la carte de séjour pour les métiers sous tension. La main d’œuvre à bas prix pour les copains financiers du Mozart de la finance est à portée de main, à portée de quelques milles marins. 

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Pour Noel,

offrez à vos proches un abonnement

à la revue de CIVITAS !

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, un excellent numéro, est le dernier sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :