Le Premier ministre hongrois et le président Poutine se sont rencontrés en Russie le mardi 18 septembre 2018 pour renforcer leurs accords sur les projets d’énergie nucléaire qu’ils ont en commun. Ils en ont profité, au cours d’un point de presse, pour rappeler leurs désirs réciproques d’intensifier leur rapprochement, non seulement par des contrats énergétiques mais aussi par des échanges commerciaux et culturels.

“Nous attachons une grande importance à la préservation et au renforcement de la culture chrétienne”

Toujours préoccupé par la pérennité de la civilisation chrétienne aujourd’hui lourdement remise en cause par les institutions européennes et par l’invasion migratoire en provenance des pays musulmans, -elle aussi voulue par les autorités de Bruxelles-, Viktor Orban  a tenu à rappeler en présence de la presse internationale, l’unité de point-de-vue entre la Russie et la Hongrie sur la défense de la civilisation chrétienne et des chrétiens en général:

La Hongrie a des intérêts multiples. Nous avons tiré des leçons de l’histoire au cours des 100 dernières années. Quand il y avait des tensions entre l’Europe occidentale et orientale, les choses étaient toujours mauvaises pour les Hongrois. Et quand l’Ouest et l’Est ont coopéré, les choses ont été bonnes pour la Hongrie. La Hongrie s’intéresse donc à la meilleure coopération possible entre ces deux parties du monde.

Le président [Poutine] a évoqué les principales questions dont nous avons discuté lors des négociations de ce jour, mais je voudrais ajouter qu’il existe un domaine particulier de notre coopération: nos deux pays appartiennent à la civilisation chrétienne. Nous attachons une grande importance à la préservation et au renforcement de la culture chrétienne dans le monde moderne et, à cette fin, nous faisons ce que nous pouvons; nous essayons de soutenir les chrétiens en danger. Au nom de la Hongrie, je peux dire que les Hongrois ont toujours apprécié les réalisations culturelles des autres pays. Nous sommes certainement fiers de nos propres réalisations, mais la Russie jouit d’un énorme prestige dans notre pays à cet égard. Source: Kremlin

“l’immigration est encouragée avec des prestations élevées”

Immédiatement après un journaliste hongrois a interrogé Vladimir Poutine sur l’immigration, un problème qui préoccupe tout particulièrement les Hongrois et leur Premier ministre qui s’est fait mettre en minorité sur ce sujet par le Parlement de Strasbourg, dernièrement, qui réclame des sanctions à l’encontre de son pays:

Question: J’aimerais demander au président Poutine: que pensez-vous de la crise de l’immigration en Europe? Pensez-vous que le nombre d’immigrants restera le même ou continuera de croître? Je vous remercie.

Vladimir Poutine: Vous savez, ce n’est pas facile pour moi de commenter des questions qui ne nous concernent pas directement. Nous avons nos propres problèmes, nos propres problèmes concernant les étrangers en Fédération de Russie. Dans une certaine mesure, cette question n’est pas plus facile pour nous que pour l’Union européenne, mais nous n’avons pas de frontières avec les pays d’origine des immigrants. Cependant nos problèmes ont leurs propres défis, même si, en règle générale, ce sont des personnes originaires des anciennes républiques soviétiques – ce qui signifie que souvent, ils parlent le russe, ils comprennent les bases de notre culture et s’adaptent plus facilement à la Russie. Mais ce n’est toujours pas un processus simple et il y a des problèmes, y compris sur le marché du travail.

En ce qui concerne l’Union européenne, la situation est plus compliquée à cet égard, je pense. Des personnes ayant des traditions culturelles complètement différentes arrivent dans les pays européens. L’adaptation est un processus très difficile. Ce sont des problèmes qui doivent être résolus au sein de l’Union européenne, pas en Russie.

Compte tenu des circonstances actuelles, il est peu probable que l’afflux d’immigrants diminue. Premièrement, il y avait des immigrants de Syrie, d’Irak et d’autres pays du Moyen-Orient. Maintenant, il y a aussi des nouveaux venus de l’Afrique noire. Ce nombre ne cesse de croître, la situation ne change que géographiquement et le flux entrant augmente à nouveau.

Dans l’ensemble, il est clair que l’immigration en Europe est potentiellement massive et qu’il s’agit de politique. Si l’immigration est encouragée avec des prestations élevées et d’autres formes d’aide, pourquoi l’afflux d’eau s’arrêterait-il? Je ne comprends pas très bien cela. Mais, encore une fois, nos collègues européens doivent décider eux-mêmes de ce qui est meilleur pour l’UE et son développement. Voilà! Source: Kremlin

La Russie, “une alternative au mondialisme”

Viktor Orban a été l’un des plus virulents opposants au communisme et aux autorités soviétiques de son pays du temps de l’URSS,  et l’un des plus fervents promoteurs de l’indépendance de la Hongrie. Mais il n’a pas oublié non plus les trois siècles de domination musulmane turque qu’a subi la Hongrie.

Cette rencontre entre Poutine et Orban était la septième depuis 2014. Une relation qui arrange les deux chefs d’État, tous les deux maltraités par  l’Union européenne. Après le vote sanction du Parlement européen contre la politique hongroise de la semaine dernière, la rencontre de mardi tombait à point nommé pour Viktor Orban bien décidé à montrer qu’il ne manque pas d’un puissant allié sur son flanc est et qui partage son point-de-vue concernant l’identité chrétienne. Au moment où l’Italie avec Matteo Salvini (Liga), l’Autriche avec Hainz-Christian Strache (ÖVP) ou la France avec Marine Le Pen (Rassemblement National) réclament la levée des sanctions contre la Russie, les deux chefs d’État ont tous les motifs de s’épauler mutuellement.

Aujourd’hui, de très nombreuses forces politiques en Europe se tournent vers la Russie, cherchant en elle une sorte d’alternative à cette idéologie mondialiste, non seulement la Hongrie, mais aussi une partie de la société française, en Allemagne, en Italie souligne Andreï Sidorov de l’Université de Moscou. Mais la Hongrie a été constante dans la poursuite de sa politique de défense de ses intérêts nationaux. Pour la Russie, c’est très important, car nous défendons aussi nos intérêts nationaux“. Source: Euronews

La Russie a tissé des liens économiques forts avec la Hongrie en lui accordant un prêt de 10 milliards d’euros pour la construction de la centrale nucléaire Paks 2 qui fait débat et ne plait pas du tout à la commission de Bruxelles.

La question ukrainienne est un autre point qui rassemble Moscou et Budapest, car la Hongrie à l’identité forte et enracinée dans l’Histoire est à l’opposé des aspirations euro-atlantiques et mondialistes de Kiev, et les relations entre l’Ukraine et le pays magyar ne sont pas des meilleures, Kiev ayant limité la langue hongroise dans les écoles. Or, cela devrait affecter 16 000 enfants en Transcarpatie ukrainienne où vit une diaspora de 100 000 magyars.

En rapport avec le sujet: 

Emilie Defresne

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

18 commentaires

  1. Cadoudal says:

    ” Nous attachons une grande importance à la préservation et au renforcement de la culture chrétienne dans le monde moderne et, à cette fin, nous faisons ce que nous pouvons; nous essayons de soutenir les chrétiens en danger. Au nom de la Hongrie, je peux dire …”

    ce n ‘est pas l’ antéchrist et gay Dingoglio qui parlerait comme çà

    il va sûrement condamner ces propos , qui s’ opposent à la Révolution maçonnique, au projet de République Universelle talmudique.

  2. MICHEL TRAPEZAROFF says:

    RÉPONSE À CADOUDAL : Monsieur , même si vous portez un regard critique sur le Saint-Père Bergoglio , de grâce ne tombez pas dans l’outrance et la vulgarité !
    Je partage sans doute vos réserves à l’encontre de ce pape bizarre , mais je suis certain que ceux qui le critiquent avec rage et mépris se font du tort à eux même . Critiquer , s’indigner , oui d’accord , mais ne jamais insulter bêtement .

    • Cadoudal says:

      cet homme est plus antéchrist que pape

      l ‘honorer comme pape, lui obéir, le suivre, ne peut que conduire à l’ apostasie de la vraie foi;

      il a été installé sur le trône de Pierre par une mafia de cardinaux indignes.

      on ne peut cautionner sa protection accordée à des individus corrompus.

      pour rester catholique dans ces temps difficiles il faut le rejeter , même si cela vous semble outrancier et vulgaire.

      • Aube de la Force says:

        Vous exprimez bien la souffrance que nous partageons.
        Que penser d’un faux berger qui conduit son troupeau dans la tanière du loup?

      • MICHEL TRAPEZAROFF says:

        RÉPONSE À CADOUDAL :

        … “même si cela vous semble outrancier et vulgaire” .

        Oui , décidément , vous tenez à manier la violence verbale ( antéchrist .apostasie . mafia . cardinaux indignes . individus corrompus ) .
        Alors que vous n’avez pas tort de constater ces choses révoltantes , vous vous comportez comme un excité hargneux .

        Votre discours outrancier vous discrédite , discrédite votre position . D’accord , vous vous faites plaisir en lançant des diatribes enflammées contre le Pape , mais cela ne va pas loin.

        Je vous dis cela non pas parce que je suis en désaccord avec vous sur le fond ( je partage votre point de vue ) mais parce que
        vous sabotez sans le vouloir votre position par votre véhémence . Ceci est très regrettable !

        • Cadoudal says:

          trop nombreux ceux qui ne veulent rien voir, rien entendre, rien analyser;

          presque tous refusent d’ appeler un chat un chat

          et Dingoglio un antéchrist ..

          • MICHEL TRAPEZAROFF says:

            RÉPONSE À CADOUDAL :

            “trop nombreux ceux qui ne veulent rien voir, rien entendre, rien analyser;

            presque tous refusent d’ appeler un chat un chat ”

            Vous avez absolument raison de dire cela , et je pense exactement comme vous !
            Vous semblez content de vous d’avoir trouvé le sobriquet DINGOGLIO ?
            Une dernière fois je vous conseille d’éviter ce langage
            qui ressemble tellement à celui des anti-catholiques primaires sans cervelle . . Vous tenez vraiment leur ressembler ?
            Pour que votre parole ait du poids et soit crédible , pensez à mon conseil …

            • Cadoudal says:

              Dingoglio tient des propos dingues

              qui lui auraient valu le bûcher à une époque moins pourrie

    • Yann Esteveny says:

      Message à Mr TRAPEZAROFF,

      Merci de rappeler à tous que l’outrance et la vulgarité n’ont pas leur place chez les chrétiens. Padre Pio pensait de même et pourtant sa hiérarchie le martyrisait. Sans vouloir polémiquer avec vous, le mot “bizarre” pour qualifier ce pape me paraît inconvenant. La fonction doit être respectée et toute critique humaine doit être prudente mais il faut voir et dire les choses plus fermement. Ne pas le dire serait manquer de fidélité à la vérité et à Dieu tout en contribuant à désorienter les fidèles.
      Rome est simplement devenue un cloaque d’impureté et a perdu la foi. Dieu jugera ce pape.

      • Cadoudal says:

        tout ce qui sort de la bouche de l ‘intrus est sacré , infaillible ?

        on se damne en refusant de lui obéir ?

        il faut respecter Judas , parce que c’ était un des Douze ?

        que faire des 8 papes déclarés intrus dans l’ histoire de l’ Eglise ?

      • MICHEL TRAPEZAROFF says:

        RÉPONSE À YANN ESTEVENY

        Oui , vous avez raison , mon adjectif “bizarre” pour qualifier ce pape est assez inconvenant , je vous l’accorde … mea culpa !

        Pour le reste , j’approuve également vos commentaires .

        Si je dois effectivement bannir le mot bizarre pour qualifier le pape , je crois qu’il faut bien reconnaître hélas que ces scandales très graves qui secouent l’Eglise ont quelque chose d’inouï , d’étrange , de mystérieux …. et de “bizarre …

        • Yann Esteveny says:

          Message à Mr TRAPEZAROFF,

          Merci pour votre réponse et je me dois de vous préciser ma pensée comme vous l’avez fait.
          La situation globale de l’Eglise interroge. La situation de la foi exacte de chacun de ses membres interroge également. Jusqu’à quel point avons nous failli ? Sommes-nous devenus orgueilleux comme les pharisiens au temps de l’arrivée notre Seigneur, pour ne plus savoir entendre Dieu et réaliser en premier sa volonté ? Nous ne pensons plus qu’à notre Eglise comme eux ne pensaient plus qu’à leur Temple terrestre.
          Mais si nous sommes à ce point dans l’erreur, notre faute qui renouvelle la leur sous une autre forme n’est elle pas encore plus grande ?
          Ne sommes nous pas la source du trouble de l’Eglise si notre fidélité à Rome est plus grande que celle dû à Dieu ?

          Respectueusement

  3. Cadoudal says:

    poste scriptum

    Mgr Williamson nous apprend dans sa dernière lettre hebdomadaire

    ( Mgr Williamson , l’ hérétique qui ne croit pas aux dogmes révélés à Nuremberg)

    que Mgr Vignano (celui qui a conseillé à Dingoglio de démissionner)

    est introuvable

    Mgr Vignano se cache et craint pour sa vie , menacée par Dingoglio et ses potes mafieux

    • Aube de la Force says:

      Oui, très juste Monsieur Cadoudal. Avez-vous remarqué avec quelle mansuétude et quelle bonté s’exprime Monseigneur Williamson?Il est là pour nous; il a accepté avec humilité l’opprobre, manifestant par là la volonté de Dieu. Sa mission, sa capacité surnaturelle à guider tous les Catholiques et à éclairer la Fraternité Saint Pie X nous sautent aux yeux.

  4. Cadoudal says:

    “Vous semblez content de vous d’avoir trouvé le sobriquet DINGOGLIO ?
    Une dernière fois je vous conseille d’éviter ce langage
    qui ressemble tellement à celui des anti-catholiques primaires sans cervelle . . Vous tenez vraiment leur ressembler ?”

    les ennemis de l’ Eglise aiment Dingoglio

    grâce à lui , ils vont pouvoir anéantir l’ Eglise , sans rien faire.

    ***

    lettre de Nubius à Volpe ( 3 avril 1824)

    “nous devons arriver par de petits moyens bien gradués , quoique assez mal définis,
    au triomphe de l’ idée révolutionnaire par un pape .
    ce projet m’ a toujours paru d’un calcul surhumain.”

    Delassus:
    l ‘important et le difficile était de faire croire que les maçons pourraient
    arriver à s’ emparer du levier qu’est le Pape et de s’ en servir au profit
    du but final de la Secte , celui de Voltaire et de la Révolution, l’ anéantissement
    à tout jamais du catholicisme et même de l ‘idée chrétienne.

    Mgr Delassus – la conjuration antichrétienne

    • Le commentaire de Mgr Delassus a été fait avant l’irruption des papes conciliaires.
      A son époque il était inimaginable qu’un pape puisse délibérément trahir l’Eglise fondée par le Christ.

      Tellement inimaginable que le saint pape Pie X, a fait supprimé certains passage inspirés (suite à une vision) de l’exorcisme de son prédecesseur, Léon XIII:

      “L’Église, épouse de l’Agneau Immaculé, la voici saturée d’amertume et abreuvée de poison par des ennemis très rusés ; ils ont porté leurs mains impies sur tout ce qu’elle désire de plus sacré. Là où fut institué le siège du bienheureux Pierre, et la chaire de la Vérité, là ils ont posé le trône de leur abomination dans l’impiété ; en sorte que le pasteur étant frappé, le troupeau puisse être dispersé.”

      N’était-ce pas prémonitoire de ce qui se passe depuis Vatican II ? “Le trône de leur abomination” posé à la place du “trône de Vérité” ?
      Le pasteur frappé ? Cela peut s’entendre comme un assassinat, mais dans ce cas il y aurait eu un autre pape, ou plutôt comme un anti-pape car le troupeau en a été “dispersé”.

      Mais l’Eglise au cours de son Histoire en a connu de toutes les couleurs et a toujours triomphé au bout du compte. D’ailleurs n’est-ce pas ce que prédit la Vierge de Fatima ?

    • Summam Identitatem says:

      Cadoudal

      Ne vous frappez pas de cette critique qui s’apparente quelque peu à la langue de bois, laquelle nous tue à petit feu.

      Cet homme par ses actions et sa participation au plus grand génocide de l’histoire (ce qui se passe est exactement la définition d’un génocide, il suffit de relier entre elles les différentes attaques) mérite notre fureur et ce n’est pas faire injure au Christianisme que de l’affubler d’un sobriquet qui résume l’ineptie et la dangerosité de son comportement.

      Ce faux pape n’est rien d’autre qu’une marionnette. Le fait qu’il ait accepté ce rôle et par là, égarer une multitude d’âmes mérite notre plus grand mépris.

      Il ne faut pas se tromper de cible, c’est lui qui déconsidère la fonction et non les critiques véhémentes et même les moqueries qui lui sont adressées.
      Personnellement, je trouve vos interventions espiègles et vivifiantes.