Violences_sexuellesAu Pakistan cette semaine, le Conseil de l’Idéologie islamique (CII) a présenté un projet de loi, permettant aux hommes  de frapper légèrement leurs femmes  si elles refusent d’avoir des relations sexuelles sans justification religieuse. Ceci étant une référence aux règles du Coran interdisant les relations sexuelles durant le ramadan qui va débuter.

La proposition de loi est une réaction à la législation progressiste récemment adoptée par la province du Pendjab. Celle-ci accorde plus de droits et de protections aux  femmes. Voici le texte  du CII:

«Un homme devrait être autorisé à battre légèrement sa femme si elle refuse ses ordres, refuse de se vêtir comme il veut, exige une diminution des rapports sexuels sans justification religieuse, le bain après les rapports sexuels ou quand elle a ses règles ».

Le principal journal de langue anglaise dans le pays appelé Dawn (L’aube) a publié un article satirique tournant en dérision le terme de Hit utilisé dans ce projet de loi ; celui-ci peut avoir un double sens et signifier à la fois « frapper » et « secouer ». Il s’est amusé à énumérer les choses de la vie que l’on est amené à secouer comme par exemple les bouteilles de ketchup.

Le Conseil de l’Idéologie islamique (CII) qui soutenait ce projet de loi et a pour rôle de conseiller les parlementaires, s’est trouvé contré violemment par la Commission des droits de l’homme. Celle-ci  a qualifié de « ridicule » la proposition de loi du CII et demande la dissolution de cet organisme.

L’islamo-gauchisme qui en France prétend défendre les femmes tout en ouvrant grand les portes à l’islamisation du pays feraient bien de prendre une leçon de choses face à leurs incohérences.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :