Dimanche, dans un entretien accordé au JDD, Antoine Gallimard, patron de la maison d’édition éponyme, annonçait : «Je n’ai pas renoncé aux pamphlets de Céline».

Revirement ? Gallimard dit avoir simplement «suspendu» cette réédition, expliquant : «La raison de cette suspension est simple: on ne construit rien de valable dans un incendie, on ne peut pas se faire entendre dans un amphithéâtre en ébullition».

Au sujet des pressions gouvernementales, le PDG des éditions Gallimard se limite à dire qu’en décembre 2017, il a « reçu une lettre du délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT, M. Frédéric Potier, et j’ai choisi de le rencontrer».

Gallimard répète que sa réédition des pamphlets serait accompagnée d’un «appareil historique», avec une analyse du professeur d’université Régis Tettamanzi et une préface signée de l’écrivain Pierre Assouline.

Mais la nouvelle offensive anti-célinienne du CRIF à l’occasion de son dîner annuel risque bien de faire à nouveau reculer l’éditeur Gallimard.

En attendant, des rééditions des pamphlets de Louis-Ferdinand Céline sont déjà en vente sur internet, à l’image de celle proposée par l’éditeur Omnia Veritas.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :