La polémique flambe au sein des milieux vaticanistes : y aurait-il un pape émérite contre un pape régnant ? L’hommage de Benoît XVI à son ami décédé récemment, le cardinal allemand Joachim Meisner, lu lors des funérailles de ce dernier par Monsignor Georg Gänsweinn, préfet de la Maison Pontificale et secrétaire particulier du pape émérite, en est la cause. Certains ont vu dans ce message une attaque déguisée envers Jorge Maria Bergoglio… Tout le monde nie au Vatican…

Mais pourtant un des passages du texte de Benoît XVI dans lequel il rappelait la figure du cardinal, un des quatre cardinaux des dubia envoyés au pape François au sujet d’Amoris Laetitia, a embrasé la discussion :

« Cependant, cela m’a d’autant plus ému qu’au cours de cette dernière époque de sa vie, il a pris de la distance et à appris à vivre toujours plus dans la certitude profonde que le Seigneur n’abandonne pas son Église, même lorsque parfois le navire a tant pris l’eau qu’il est sur le point de chavirer. »

Une image dramatique d’une Église en crise, que certains ont vu comme une critique du pontificat de François.

« Stupidité » commente Monsignor Georg Gänswein à Il Giornale.

« Le pape émérite a été volontairement instrumentalisé. Avec cette phrase il ne faisait allusion à rien de précis, il parlait de la situation de l’Église d’aujourd’hui comme du passé avec une barque qui ne navigue pas dans des eaux tranquilles. François dit la même chose. »

« Le pape émérite connaissait depuis des décennies Meisner ; quand le cardinal Woelki a demandé à Benoît XVI de bien vouloir adresser quelques paroles en l’honneur du cardinal disparu, le pape émérite a répondu qu’il le ferait volontiers et il m’a demandé de lire le message. »

Certains s’interrogent cependant sur l’auteur du message.

 

« Il existe un proto-Ratzinger, un deutero-Ratzinger et maintenant aussi un pseudo-Ratzinger qui fait des allusions négatives sur le pape régnant »

a twitté un célèbre historien italien, Alberto Melloni. Un autre historien du christianisme, Massimo Faggioli, a émis le même doute :

«Ce serait bien de savoir qui a écrit le message de Joseph Ratzinger aux funérailles du cardinal Meisner. »

Pour mettre fin à ces soupçons, Monsignor Georg Gänswein, le plus étroit collaborateur de Benoît XVI, répond :

« Le pape émérite a écrit le message tout seul, de sa main, de la première à la dernière lettre, sans que personne l’ait aidé. Ils veulent l’instrumentaliser mais cela ne servira à rien. »

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :