Frédéric Potier, à la tête de la DILCRAH, l’un des redoutables services de la police de la pensée, signale une “circulaire importante qui place les associations LGBT au cœur des combats contre la haine au niveau local”.

La circulaire en question est signée à la fois par le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et la secrétaire d’Etat Marlène Schiappa. Elle vise à désormais “traiter officiellement la lutte contre l’homophobie et la transphobie au niveau territorial” et à “y associer les associations LGBT locales”, ce qui revient à les rendre juges et parties.

Ceci contrevient à un principe élémentaire du Droit. Mais voilà bien un “détail” au regard de l’accélération imposée vers le totalitarisme démocratique.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. Cadoudal says:

    la circulaire vise à désormais “traiter officiellement la lutte contre l’homophobie et la transphobie au niveau territorial” et à “y associer les associations LGBT locales”, ce qui revient à les rendre juges et parties”

    notre République maçonnique est le gouvernement de fous par des fous pour les pervers.

  2. Est ce qu on sera tenu d en inviter a notre table ,de leur faire la bise sur les 4 joues chaque fois qu on en croisera ??c est promi,jure je ferai tout pour en trouver autour de moi et de les soigner particulierement ,,et d inciter tout le monde a faire de meme ,,

  3. rien ne les arrête ces pourris, que la France gronde et se plaigne, ils n’en ont rien à foutre, ils poursuivent leur plan de destruction jusque dans les détails et cette pouffiasse tient un rôle d’importance

  4. Daniel Daflon says:

    Cette morue va finir par morfler grave.