N’oublions jamais: l'action Régiment immortel élargit ses horizons

Impressionnant et traditionnel défilé militaire sur la Place rouge à l’occasion de la commémoration de la victoire de la Grande guerre patriotique devant les principales autorités du pays et ses invités:

Régiment immortel

Le Régiment Immortel s’inscrit dans la rivalité entre les USA et la Fédération de Russie. Les russes qui ont de plus en plus le sentiment d’être agressés par l’OTAN, soulevés par leur patriotisme et leur union autour de leur chef (Poutine compte 82% d’opinion favorables selon un récent sondage) ont défilé au nombre de 12 Millions dans les Régiments immortels. Le Régiment immortel s’est étendu cette année à de nombreux autres pays à travers le monde. Le principe est la participation des habitants qui arborent les photos de leurs ancêtres qui ont participé à la guerre de 1939-1945. Ce régiment immortel est né de la frustration des Russes de la reconnaissance, de la part de leurs anciens alliés occidentaux, de leur contribution la plus lourde à la victoire contre l’Allemagne.

Les pertes humaines comparatives

Le peuple russe a été le plus largement touché par ses pertes humaines au sein de l’URSS (Union des République socialistes Soviétiques). A titre de comparaison, les troupes soviétiques ont perdu 13, 6 millions hommes, alors que les USA engagés également contre le Japon n’ont compté que 300 mille morts. 

La population russe a été saignée à blanc, tant dans ses troupes militaires que dans sa population civile pour résister à l’invasion de l’armée allemande. Un sacrifice qui sous le régime communiste jusqu’en 1991 a été sans cesse exalté, mais qui, en définitive, n’a pas profité à l’économie russe, ce qui est l’exact inverse des USA qui ont compté peu de morts, mais dont l’économie a été sauvée par la guerre. Or, en Occident la part de sacrifice de la Russie est de plus en plus ignorée au profit des USA dont l’action militaire et les soldats morts sont sans cesse mis en scène au cinéma entre héroïsme, victoire et émotion. Alors que les USA n’ont subi aucun dommage sur leur sol, aucune perte parmi leur population civile, “seulement” 300 000 hommes sacrifiés. Si les pertes humaines étatsuniennes sont minimes relativement, en revanche la Seconde guerre mondiale a sorti les USA d’une dépression économique mortelle et en a fait la première puissance économique mondiale. Son économie a non seulement ressuscité mais elle a explosé.

Les chiffres les plus couramment utilisés pour les pertes militaires et civiles russes de la guerre germano-soviétique sont de 26.6 millions du côté soviétique.  Les USA avec 300 000 morts n’ont pas eu de pertes civiles, tandis que la France totalise environ 600 000 morts civiles et militaires, et le Royaume-Unis, moins de 400 000. La Pologne à l’origine du conflit en a déploré 5 500 000, ce qui est pharamineux en rapport avec le chiffre de la population.  L’Allemagne a compté pour sa part 7 millions de morts, mais ces morts du camp des vaincus ont dévitalisé le patriotisme allemand.

Seconde guerre mondiale entre Russes et Américains

Les russes qui se sont si généreusement sacrifiés aimeraient voir leurs contribution reconnue à la hauteur de cette hécatombe, alors qu’en Occident la part des sacrifices des Russes est de plus en plus ignorée au profit des USA. La guerre du côté américain, ne débute vraiment qu’en 1942,  alors que la résistance russe a fortement laminé les forces de la Wehrmacht. La chute de l’URSS en 1991 et l’extension proportionnelle de l’OTAN vers l’Est européen depuis 1991 profite également largement aux USA qui couvrent l’Europe occidentale et centrale de leur intense propagande.

Le parallèle volontiers établi par le président russe, Vladimir Poutine, entre le nazisme hier et le terrorisme islamique aujourd’hui, est une propagande qui touche surtout le cœur extrêmement patriotique des Russes pour qui depuis 1945, le nazisme est le mal absolu. Difficile pourtant de comparer les troupes du terrorisme islamique avec celle de la Wehrmacht, sinon comme deux dangers menaçants. Comme les pays sous domination américaine, la Russie continue d’analyser la Seconde guerre mondiale en terme idéologique, de guerre contre le nazisme et non contre l’Allemagne, sans tenir compte de la dimension économique d’une Allemagne réduite à la ruine en 1939 et de la dépression économique terrible aux USA.

En réalité ce fut une guerre titanesque, économique tout autant qu’idéologique de part et d’autre, des Alliés contre l’Axe. L’alliance USA – URSS qui a affronté l’Axe durant la Seconde guerre mondiale ne correspond plus a rien depuis 1947 et le traité de Yalta où ces deux puissances se partagèrent l’Europe et le monde. Un traité qui en définitive a surtout profité aux USA, la Russie restant séparée artificiellement de la partie occidentale de l’Europe par les USA attentifs à empêcher toute velléité d’alliance de l’Europe de l’Ouest avec l’Europe de l’Est que représente la Russie.

L’Axe désigne principalement l’alliance Allemagne, Italie, Japon avec leurs nombreux autres alliés qui ont combattu à leurs côtés.

Les Alliés désigne principalement l’alliance  Union soviétique, États-Unis,  Royaume-Uni, avec leurs encore plus nombreux autres alliés qui ont combattu à leurs côtés.

emiliedefresne@medias-pressee.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

39 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :