Emmanuel Macron ne sait que faire pour arrêter les Gilets jaunes, le veut-il d’ailleurs ?

En tout cas, après sa journée de ski pendant l’acte XVIII de la révolte populaire, il a convoqué une soixantaine d’intellectuels triés sur le volet pour débattre sur l’état de la France… On pensait que le président-jupitérien connaissait un peu mieux l’État qu’il est sensé gouverner. Mais il semble que non puisqu’il a besoin de pseudos-intellectuels, bien dans la ligne macronnienne, pour en débattre, civilement et correctement.

Ce débat, c’est « quelque chose de complètement inédit » assène le président Macron, mal disposé envers les Gilets jaunes. C’est surtout une idée absurde, voire hypocrite, après la dévastation de Paris samedi dernier, non par les Français en gilet jaune mais par les groupes d’extrême-gauche qu’« on » a laissé faire.

L’image d’un président qui convoque des intellectuels pour « réfléchir » sur la violence des dernières semaines n’est certainement pas un bon signe pour un chef d’État qui devrait connaître, au moins en théorie, ce qui est en train d‘arriver en France. Ni honnête quand on sait que les Gilets jaunes se sont distancés des violences commises samedi dernier et qui ne sont pas de leur fait. Mais l’Élysée depuis des semaines veut discréditer ce mouvement de protestations et use des black-blocs à cet effet.

8 heures de débat pour ne rien dire… sauf claironner, face à ces intellectuels privilégiés acquis à sa cause et déconnectés de la réalité de la France profonde, des mesures de répression considérables qui s’annoncent très dures…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

10 commentaires

  1. Comment ces “intellos” ont pu répondre PRESENT au fourbe dangereux ?

  2. Saint-Plaix says:

    On veut des noms!
    Qui sont ces merveilleux zintellectuels (enfin qualifiés de tels selon le Micron?)

  3. marco says:

    Saint Plaix ,bien dit pour les noms ,je vois deja le nom wieviorka ,,une famille ou tous les membres sont dans les institutions privilegiees ,,des nantis ,Disserter sur les riens ,les sans dents ,les analphabetes quand on a jamais connu la vie du prolo ,c est une approche d ethnologue ,de zoologiste ,ils sont vraiment immondes et puants ces bourgeois benis par le satan .

  4. Soupape says:

    Il y a 2 façons de gouverner.

    1 – gouverner par idéologies.
    Il s’agit alors de forcer les gens à entrer dans un système.
    Ce système est, par nécessité, totalitaire, … et amène donc une contre révolution.
    et des désordres sans fins,
    ainsi qu’une RUINE ECONOMIQUE … qui fait rapidement boule de neige,
    et qui est d’ailleurs le but premier et inavoué … des idéologues …

    En effet les idéologues … se sont toujours moqué … des idéologies.
    Par exemple, les socialistes se sont toujours moqués … des ouvriers !

    2 – gouverner par le bon sens, sans faire le mariole,
    en suivant les enseignements de l’expérience, et en tirant parti des évènements,

    Dans ce cas, on sait et on admet
    que l’homme est et reste toujours le même, malgré les apparences
    (car “rien de nouveau sous le soleil” dit le proverbe),
    et qu’il faudra toujours des polices, des justices, des armées, des diplomates,
    et un ministère des impôts pour financer tout cela.

    Les idéologues, de quelques bords qu’ils soient, multiplient les parlotes … et les impôts.
    Les réalistes, au contraire, prennent immédiatement les bonnes décisions,
    et remettent de l’ordre … et réduisent immédiatement les taxes.

    • Sandrine says:

      Soupape, ce que vous dénommez “proverbe” est une phrase tirée de la Sainte l’Écriture et attribuée à Salomon, celui-là même qui a dit “vanité des vanités, tout est vanité” :
      “Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera, il n’y a rien de nouveau sous le soleil.” (Ecclésiaste 1, 9)

      • Soupape says:

        A Sandrine.

        Merci de vos informations.

        J’ignorais que l’Ecclésiaste employait déjà cette formule.

        Il est vrai que je n’étais pas très content du mot que j’avais employé,
        car au lieu du mot “proverbe”, … il me semblait que j’aurais dû employer … le mot “dicton”.
        Mais je n’avais pas le temps de chercher.

        En tout cas, tout se rejoint :
        “on gouverne … des pécheurs, … et il faut faire … avec !”

        C’est ce que les utopistes oublient toujours.
        Ils nous font miroiter qu’ils sont plus malins que les autres.
        Mais, en réalité, ils font moins bien que les autres,
        car ils perdent beaucoup de temps … à reconnaître et admettre qu’ils se sont trompés !

        Tels furent les anciens soviétiques … et, aujourd’hui, les mcroanistes,
        qui sont, de fait, des nouveaux communistes …
        le communisme sexuel, le communisme écologique, etc
        tout cela selon l’esprit égaré … de mai68 …

        Cet esprit est celui d’adolescents prolongés,
        qu’on empêche de résoudre leur crise de maturité,
        ou qui n’arrivent pas à la résoudre,
        en devenant adultes … tout simplement.

      • pamino says:

        C’est une citation de la Sainte Écriture qui est devenue proverbiale, voilà.

    • Pierre Mary de Montamat says:

      C’est la leçon n°1 du petit Traité sur la Politique pour les Nuls. Ca ne vous fait pas peur de rabâcher. Et en plus, vous nous faites le coup de M. Jourdain.
      Vous devriez lire et étudier et arrêter de dire des sottises. Votre cervelet tourne en boucle. Votre trop puissante activité cérébrale est mauvaise pour la planète.

  5. Isabelle P says:

    Se prendre pour un jeune héros dans un monde de zombies,
    c’est un peu comme se croire intelligent là où règne la connerie.

    • Docquiert Alain says:

      Vous avez certainement entendu parler de la caractérologie des prénoms “(Un prénom pour la vie”); qui s’apercevra un jour que les Isabelle sont des femmes surprenantes et ,parfois, merveilleuses.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

45 % 19.170 € manquants

15.830 € récoltés / 35.000 € nécessaires
Mis à jour le 26/03/2019

Il nous reste cependant 19.170 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !