Ils étaient entre 300 et 400 personnes à répondre hier à l’appel de Civitas place Saint Augustin à Paris pour demander la reprise du culte public.
Pour rappel, les recours engagés lors du premier confinement avait vu le conseil d’état permettre la réouverture des lieux de culte, donnant ainsi tort au gouvernement.
Aujourd’hui ce sont deux jugements, un à Clermont-Ferrand, l’autre à Paris, qui, rappelant une formule chère aux pseudos-révolutionnaires-bourgeois de mai 68, interdisent d’interdire  « les manifestations au seul motif qu’elles pourraient être regardées par son but ou par sa forme, comme la manifestation extérieure d’un culte. »
 
Le père Joseph des Capucins de Morgon, aumônier de Civitas, a rappelé la nécessité de se battre contre les décisions des pouvoirs publics qui ont fait beaucoup de mal ces quarante dernières années. Un discours d’Alain Escada a été lu, celui-ci ne pouvant être présent lors de cette manifestation.
 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :