C’est avec stupéfaction que nous voyons dans la presse que Frédéric Cuvillier «bénéficiant d’une bonne notoriété » selon Le Figaro, va venir en renfort au parti socialiste crédité de 17-18 % des voix dans le département du Pas-de-Calais aux prochaines élections régionales. Il postule à la tête de liste, à la place d’un illustre inconnu du nom de Pierre de Saintignon. Noblesse n’oblige pas !

Au juste, quelle « popularité » (L’Obs) ? Boulogne-sur-mer a été durant des siècles un des principaux centre du monde connu. Cette ville a vu naître Godefroy de Bouillon et de son frère Baudouin, premiers rois francs de Jérusalem. Elle est le plus vieux lieu de pèlerinage en France après celui de Le Puy-en-Velay. Le culte de la Vierge remonte à l’an 636 (roi Dagobert). Une Boulonnaise du nom de Mathilde est montée sur le  trône d’Angleterre (1135). Cette prospérité historique s’est prorogée plus ou moins dans le temps.  Parmi ses grands hommes il faut citer entre autres, l’écrivain Sainte-Beuve ;  Mariette qui découvrit les principaux temples égyptiens, le peintre Matthieu décédé récemment ( la pièce de dix francs pour ceux qui ne connaissent pas la peinture), Frédéric Sauvage inventeur de l’hélice etc.  Malheureusement la Révolution Française a quasiment tout détruit notamment un des plus beau trésor religieux de l’humanité ainsi que les églises. Toutefois au début du XXème siècle le dernier Tzar de Russie et la reine Victoria d’Angleterre ont fréquenté la ville notamment lors de la première liaison Transmanche. Les bombardements de 1944 détruisirent en partie la Basse-Ville

Boulogne a été le passage obligé des idées maçonnique de l’Angleterre vers la France. Le tout additionné aux idées socialistes. Les médias sont à l’alignement à en faire pâlir de jalousie Carnac. Le déclin commence, irrémédiable. Les Boulonnais impavides ont vu la politique des élus successifs mener la ville à la décadence la plus complète en quatre générations. Exemples. Tonnage de la pêche 90.000 tonnes après la guerre ; 30.000 tonnes actuellement. Envolées en Chine les fameuses Aciéries-Paris-Outreau, deuxième employeur du département après les cristalleries d’Arques ! Guy Lengagne l’ancien maire a été Secrétaire d’Etat à la pêche sous Mitterrand. Il n’a guère fait pour le Boulonnais qui bénéficiera le dernier d’une autoroute compte-tenu d’une agglomération de cette importance. Pas de TGV. Ceci malgré ses fonctions de président de la fraternelle parlementaire maçonnique.

Son successeur et poulain, Frédéric Cuvillier s’est retrouvé ministre des transports et de la mer et de l’écologie parmi les 35 membres du gouvernement Ayrault. Sentant la barque hollandienne en mauvais posture, en 2014, il décline un nouveau mandat ministériel. Il a eu des conflits des transports très difficiles à régler sur le plan national, mais s’en est pas trop mal tiré ! Cependant, de là à être populaire et avoir une « bonne assise locale » comme dit Le Figaro, il y a beaucoup. Aux dernières municipales il est réélu étroitement avec une perte très importante de voix.

Il s’agit d’un homme très sympathique, cordial et poli, très agréable dans ses rapports avec les autres. Mais en tant que ministre de la mer qu’a-t-il fait pour Boulogne ? Quasiment rien !  Nos lecteurs sont invités à venir sur les lieux et constater que la moitié des commerces de la ville sont à vendre ou à louer. Le journal Les Echos a fait une statistique des villes où il fait bon vivre. Boulogne a été classée 299 sur 304. Bravo la gestion socialiste ! Boulogne avait la deuxième Chambre de Commerce de France après Paris. Pourquoi ?  Elle gérait le premier port de pêche de France et un aéroport, celui de Touquet. Cuvillier régnant, il n’y a plus de chambre de commerce : elle a été dissoute dans celle de Calais. Le deuxième musée de France en matière de Sciences naturelles en début du XXème siècle a disparu avec la poussière des os du seul mammouth entier connu en France.

Trois bémols : Nausicaa « centre de la mer » sera bientôt le premier de France par la taille. La restauration de la crypte la plus grande de France ; celle de la basilique Notre Dame. De plus sous le ministère de Ayrault, les journaux ont mentionné que la quasi-totalité des ministres de Hollande étaient du Grand Orient de France. Frédéric comme on l‘appelle familièrement s’en est départi.

Pour les Boulonnais, Frédéric Cuvillier, par-delà la sympathie très vive qu’il inspire et que je partage, n’a guère fait pour la ville qui se meurt malgré ses atouts touristiques colossaux. Dans sa nomination en tête de liste aux régionales, rien ne prouve que le parti socialiste ait fait le bon choix. Il joue gros dans cette affaire.

Ce que veut le Pas-de-Calais ce sont des emplois et pas de bonnes paroles. Le premier mariage homosexuel qu’un ministre a célébré en France et qu’il  a présidé n’y changera rien ; bien au contraire. On n’attrape pas les mouches avec du vinaigre.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :