Paul Hippolyte Charles Georges Faucher est né dans la Nièvre à Pougues-les-Eaux le 24 novembre 1898, il y a 125 ans.

Paul Faucher… Père Castor ?
Qui se souvient de ce pionnier, de cet aventurier passionné… On ne retient souvent qu’une chanson d’un dessin animé paru en 1993 et toujours diffusé, qui met en scène un Père Castor racontant des histoires à trois petits castors.  On retient parfois quelques titres… Michka, Poulerousse, Roule Galette… Mais qui se cache derrière ses albums du « Père Castor » que nous connaissons tous ? Un homme méconnu qui révolutionna pourtant le monde de l’éducation et de l’édition.

En 1931, Paul Faucher, libraire a été un moteur de l’évolution du livre pour enfants et ses archives réunies sont les précieux témoignages du nouveau regard porté sur l’enfance avec « l’envie de grandir et d’entreprendre dans l’enthousiasme », s’appuyant sur des livres répondant aux besoins de l’enfant. C’est parce qu’ils apportent des jeux constructifs aux enfants que ces albums furent placés sous le signe d’un animal voué d’instinct à la construction, « le castor ». Des livres pour tous les enfants, favorisant l’imagination, l’invention, la poésie du quotidien… La collection privilégie d’abord des albums très concrets, qui s’appuient sur des activités manuelles. Les deux premiers albums publiés sont des livres-jeux illustrés par Nathalie Parain, « Je fais mes masques » et « Je découpe ».

La collection des Albums du Père Castor se diversifie : albums de contes, histoires vraies, théâtre…. Des images du quotidien, élaborées à partir d’une observation précise de la nature. C’est une forme de « poésie du réel » qui est revendiquée à travers ces dessins qui, aujourd’hui, nous paraissent délicieusement vintage… Parmi ces albums, certains sont devenus des classiques et sont encore réédités aujourd’hui, d’autres sont tombés dans l’oubli. Paul Faucher a su s’entourer d’artistes exceptionnels : l’école russe influença particulièrement la ligne graphique avec des couleurs vives. Nathalie Parain-Tchelpanova, illustre les premiers albums, et son ami Rojankovsky, peintre animalier, s’occupe de la collection « Roman des bêtes » dont l’auteur est la tchèque Lida Durdikova, épouse de Paul Faucher.

La collection du Père Castor est donc une initiative pédagogique… mais si elle a traversé le temps, c’est aussi parce qu’elle est un régal pour les yeux ! « Je n’ai pas voulu des livres entonnoirs, j’ai rêvé d’album étincelles », disait Paul Faucher. Un rêve qu’il n’a cessé de mettre en œuvre.

Pour les 90 ans du Père Castor, les éditions Flammarion ont réédité en petit format cartonné, tous les grands classiques.

La collection s’étoffe toujours de nouveaux titres, mais la qualité des dessins et du texte est parfois catastrophique. Certaines rééditions ne sont pas épargnées non plus par un esprit de « simplification, et de notions modernes ». Il est indispensable de se fier aux bons libraires pour choisir un album dans la floraison des parutions.

Retrouvez tous les “bons” albums du Père Castor sur LIVRES EN FAMILLE

“Paul Faucher ou l’aventure Père Castor” est paru en 2021 ; un ouvrage richement illustré proposant des archives inédites. Un ouvrage non conçu comme un reportage, ni une biographie, mais présentant une analyse des différents aspects d’un créateur aux multiples facettes. Un régal pour les yeux l’esprit. Une invitation à découvrir un personnage hors du commun, figure incontournable de l’édition jeunesse.

Paul Faucher ou l’aventure Père Castor de Anne-Catherine Faucher, Editions Flammarion, 112 pages, 29€ sur LIVRES EN FAMILLE 

Père Castor

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 90 000 € pour 2024

MPI fête ses 10 ans ! Continuez de nous aider !

MPI continue de subir les attaques du système, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup