Il y a un an Rio accueillait les JMJ. Quelques semaines avant, le Brésil était secoué par des mouvements sociaux de grande importance au mois de juin alors que les JMJ devaient commencer au mois de juillet. À l’origine, c’est l’augmentation du ticket d’autobus. Le mouvement part de Porto Alegre mais va bientôt s’étendre à de nombreuses villes brésiliennes. Cependant la présidente brésilienne Dina Roussef assure que les JMJ pourront avoir lieu. Les manifestants vont profiter de cette formidable tribune médiatique. Et maintenant la coupe du monde…

Depuis plusieurs semaines, les Brésiliens s’opposent de manière virulente à la coupe du monde dans leur pays, qui doit commencer le 12 juin prochain pour environ un mois. Ils étaient encore plusieurs milliers hier dans la rue. Cette fois-ci, c’étaient des sans-abris qui demandaient que l’argent serve plutôt à des logements qu’à des dépenses pour l’organisation de cet événement sportif remarquable. Plus inquiétant encore,  la police civile en charge des enquêtes criminelles a fait une grève de 24h. Quand on connait le taux de criminalité, les conséquences sont énormes et il ne faudrait surtout pas qu’une telle grève se produise en pleine compétition internationale surtout que selon certains, les événements récents freineraient certains supporters à faire le déplacement.

Cette contestation est d’autant plus significative que le Brésil est le pays du football avec son nombre record de coupes du monde remportées mais aussi son joueur de légende Pelé et qu’il y a une très grande attente vis-à-vis de la Selecao qui n’a jamais été championne du monde chez elle. Le football est tout simplement dans la culture brésilienne. Ce sont les 10 milliards d’euros dépensés pour rénover les stades et construire de nouvelles infrastructures. Pour la FIFA, manifestation ou pas, la coupe du monde aura bien lieu et de fait, il est difficile désormais d’aller dans un autre pays. Les déclarations maladroites de Platini, demandant aux Brésiliens de s’arrêter pour faire la fête, ne vont pas jouer l’apaisement.  Mais on peut penser évidemment qu’une fois la coupe du monde lancée, cela va plus ou moins se calmer surtout si le Brésil remporte son match d’ouverture face à la Croatie.

Mais pour le Brésil, c’est loin d’être terminé puisqu’en 2016 ce sera les Jeux Olympiques d’été à Rio. Là aussi, il y aura des dépenses et sûrement plus conséquentes. C’est le paradoxe de ces pays émergents qui font tout pour organiser des événements sportifs pour montrer qu’ils sont bien dans la cour des grands mais dont la population vit difficilement et qui n’en bénéficie pas. Avant, l’Afrique du Sud en a fait les frais et le pays ne s’en porte pas mieux car il est difficile de dire si l’apport économique est positif et ce serait plutôt le contraire !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

close
Pour recevoir MPI gratuitement chaque semaine !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !