Ignace - Contrôles renforcés sur le pass sanitaire
Ignace – Contrôles renforcés sur le pass sanitaire

Deux policiers hors service, qui rentraient chez eux, ont démasqué ce 1er janvier vers 0h30 trois faux policiers équipés de gilets pare-balles et pour l’un d’eux d’une arme qui ne correspondait pas aux modèles en dotation dans la police nationale, alors qu’ils étaient en plein contrôle.

L’Indépendant précise : « selon les premiers éléments, deux jeunes agents hors service rentraient à leur domicile ce samedi 1er janvier dans la nuit. Vers 0 h 30, alors qu’ils passent à hauteur de la zone Saint-Charles à Perpignan, ils aperçoivent un contrôle effectué par trois fonctionnaires présumés de la BAC (brigade anti criminalité) qui sont apparemment en train de procéder à des vérifications sur un véhicule. Les individus sont porteurs de brassards de police, de gilet pare-balles et l’un d’eux d’une arme (qui s’avérera factice) qui ne correspond pas à celle utilisée par les forces  de l’ordre

Un attirail et une tenue qui ne trompent pas les « vrais » agents, aussitôt intrigués, d’autant qu’ils ne reconnaissent aucun d’entre eux comme faisant partie des effectifs de Perpignan. Pour en avoir le cœur net, ils font demi-tour et vont à la rencontre de ces prétendus collègues pour les interroger sur leur unité d’affectation. « Circulez, y a rien à voir ! », leur aurait alors lancé un des suspects, immédiatement démasqué. »

Le site Actu 17 précise que ces faux contrôles sont utilisés à des fins crapuleuses : « « Ces usages de fausse qualité sont souvent utilisés pour commettre des vols », rappelle un policier de terrain en région parisienne. « Les auteurs en profitent pour dérober des biens dans la voiture ou même le véhicule de leur victime. Il est aussi parfois question d’obliger les victimes à régler immédiatement de fausses contraventions en liquide ». » Il est aussi arriver que l’usurpation de la qualité de policier serve à commettre des enlèvements, des braquages, des car-jacking…

Le 5 avril dernier, deux de ces délinquants qui infligeaient des amendes à des automobilistes près de Saint-Leu d’Esserent, en banlieue de Creil (Oise) étaient tombés sur un… vrai commissaire de police, qui les avait contrôlés et avait porté plainte, en donnant leurs identités. Le laxisme judiciaire aidant, ils s’en sont sortis avec une condamnation légère dans le cadre d’une procédure de plaider-coupable (CRPC).

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :