police-2-MPI

Mardi, Kader Djidel a avoué avoir égorgé Erika. Il a été “mis en examen”, selon l’expression consacrée.

Saïda Elfaquir-Troadec, la maman d’Erika, bouleversée, répète aux médias : “Ils me l’ont tuée ! Ils me l’ont égorgée !”

Son meurtrier était son “petit ami”.

Je savais qu’il finirait par tuer ma fille, et personne ne nous a entendues. Comme il l’a massacrée, il faut qu’il paye toute sa vie ! Moi, ma fille, je ne la verrai plus. Je n’irai pas voir sa tombe, mais elle sera enterrée au Maroc, pour qu’elle repose en paix. Loin de la France et de ces fous !”, déclare la mère d’Erika.

Rien ne permet de dire qu’il y a dans l’acte imputé au suspect une quelconque connotation terroriste“, a immédiatement cru nécessaire d’ajouter le procureur de la République, Achille Kiriakides.

L’idée d’un crime à connotation religieuse est pourtant bien à l’esprit de beaucoup au vu de la façon dont Kader Djidel a assassiné Erika : en l’égorgeant. Encore un “déséquilibré” ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

21 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Un livre magnifique : Du mépris de la mort

Textes sur la mort, la sépulture et le deuil.

DU MEPRIS DE LA MORT – Textes de Démétrios Kydonès, saints Augustin, Thomas d’Aquin et Grégoire de Nysse sur la mort, la sépulture et le deuil présentés par l’Abbé Olivier Rioult aux éditions saint-Agobard.

 

%d blogueurs aiment cette page :