La famille de la victime. Au premier plan, la maman. Sardar Mushtaq Gil est le quatrième à partir de la gauche.

La maman de la jeune femme kidnappée est au premier rang. L’avocat de l’association est le quatrième à partir de la gauche

La persécution chrétienne est banalisée dans de nombreux pays musulmans, mais le Pakistan est l’un des plus terribles. Le rôle de la défense des chrétiens dans le monde était traditionnellement dévolu aux Etats de tradition catholique, sous l’influence du Vatican. Mais depuis le concile Vatican II en 1965, qui a instauré le principe de liberté religieuse à l’encontre des catholiques, plus aucune autorité, tant étatique qu’internationale ne s’empare plus de façon systématique, de la défense des chrétiens. Même pas l’ONU, qui pourtant dans sa charte des Droits Universels de l’Homme, prétend défendre la liberté de religion, comme un droit fondamental.

Asia Bibi, écrouée depuis 2010, vient d’échapper récemment, à l’exécution de la peine de mort à laquelle elle était condamnée dans son pays le Pakistan. Son cas devrait être remis en discussion devant la justice pakistanaise, elle a donc encore probablement de longs mois de prison devant elle, elle continuera de porter sa Croix. 

Au-delà du cas d’Asia Bibi, cette catholique qui a ému par la beauté et la douceur de son regard le monde entier, le père James Channan, un dominicain de Lahore explique qu’il y a actuellement 135 autres chrétiens qui croupissent dans les geôles pakistanaises, accusés de blasphème contre la religion de paix et d’amour qu’est l’Islam. Sachant que le verdict d’un blasphème est la peine de mort.

Le père Channan explique que même si Asia Bibi était enfin acquittée et libérée, sa vie resterait en grand danger: « Des fanatiques sont déterminés à tuer une personne dès qu´elle est accusée, sans se préoccuper de l´aboutissement juridique. Bibi ne pourra pas rester au Pakistan et sera obligée de partir à l´étranger.  » explique-t-il. « lorsqu´un musulman est accusé, c´est seulement un musulman accusé. Mais si se présente le cas d´un chrétien inculpé, ce sera toute sa communauté, tout son voisinage qui se retrouvera incriminé. Dans plusieurs cas, le village ou le voisinage chrétien entier a été brûlé jusqu´au cendres. » ajoute-t-il.

Dans le même temps, l’Observatoire de la Christianophobie nous apprend l’enlèvement, la conversion et le mariage forcée d’une jeune chrétienne, également au Pakistan. Une pratique assez courante:

Fouzia, 25 ans, mariée et mère de trois enfants, a été enlevée à Pattoki (district de Kasur, État du Pendjab), le 23 juillet, par un certain Muhammad Nazir. L’homme âgé de 55 ans est lui-même père de huit enfants.

« Toute la famille de la victime travaillait dans les champs et au domicile de ce propriétaire, à Burj Mahalam Chak n° 35 à Pattoki, sans toucher de salaire. » explique le communiqué.

« sans toucher de salaire » : cela signifierait-il que la famille touche une part de son travail en nature, ce qui serait n’ avoir que de quoi manger ? Le communiqué n’en dit pas davantage.  Dans cette région, il semble que les terres ne sont pas cadastrées, et  « les terres ayant appartenu aux chrétiens sont volées aux chrétiens en toute impunité. » ajoute Marie qui intervient en-dessous du communiqué.

« Aujourd’hui, alors que la famille demandait de nouveau le retour de la jeune femme, le propriétaire l’a menacée déclarant que la jeune femme s’était convertie à l’islam, qu’il l’avait épousée et qu’il ne la rendrait pas à sa famille. La famille de la victime a été menacée des pires conséquences si elle s’avisait de faire un quelconque bruit sur cette affaire. La famille a contacté Sardar Mushtaq Gill [l’avocat qui préside l’association de défense des chrétiens Legal Evangelical Association Development ( LEAD)] pour obtenir une assistance juridique en vue d’obtenir le retour chez elle de la jeune femme, car elle est trop pauvre pour régler des honoraires d’avocat. La mère de la victime a déposé plainte à la police et demandé sa protection car le propriétaire musulman l’a menacée. Ce n’est pas la première fois qu’un fait de cette nature survient au Pakistan, mais dans ce cas particulier l’homme suspecté d’avoir procédé à l’enlèvement de cette femme chrétienne est marié et la femme l’est aussi […] Dans de tels cas, la famille de la victime porte plainte pour enlèvement ou viol au commissariat de police local. [De son côté] le violeur, au nom de la jeune fille enlevée, dépose une contre plainte accusant la famille chrétienne de harcèlement envers une femme librement convertie [à l’islam] et mariée, et pour vouloir de force la reconvertir au christianisme. Dans la plupart de ces cas, la victime aura été l’objet de violences sexuelles, de viol, de prostitution forcée, de trafic humain ou de revente, ou encore d’autres violences domestiques : elle est parfois libérée après un certain temps.

Au Pakistan, « Jamais un musulman ne reconnait ses torts envers un chrétien, il y a un refus complet, cela lui est interdit par sa religion et c’est ancré dans les intelligences. Ils ont tous les droits vis à vis des chrétiens. Faire du mal aux chrétiens est coopérer au projet de leur Allah. Il y a une emprise démoniaque.
Les chrétiens convaincus doivent lire le Coran, non pas acheté en super-marché (car adouci par souci de plaire) mais acheté en librairie catholique avec traduction conforme faite par des chrétiens ou par l’université Al Azar. Il faut connaître cette forme d’anti-Christ et la dénoncer. » Ajoute Marie dans son commentaire.

Le « droit au blasphème »revendiqué par les autorités françaises et légalisé par les tribunaux de la République, n’est plus appliqué dans la pratique en France, que contre les chrétiens. Ce qui finit par donner du poids à la répression du prétendu blasphème anti-islamique des pays soumis à la charia.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

48 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

32 % 27 445 € manquants

12555 € récoltés / 40 000 € nécessaires – depuis le 15/10/2021
Compteur mis à jour le 03/12/2021

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Derrière ces fermetures arbitraires, il y a l’influence d’une commission gouvernementale dont nous parlerons plus tard.

Mais rien ne nous fera taire. Seulement, pour aller toucher nos compatriotes et faire connaitre MPI, il nous faut des moyens supplémentaires.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Les plus de 1200 vidéos seront bientôt disponibles sous peu sur une autre plateforme.

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :