pilule-femme-danger-MPI

La tumeur du cerveau appelée gliome est la troisième cause de mortalité chez l’adulte jeune. Toutes les formes en sont redoutables et elle tue en moins d’une année malgré les nouveaux traitements qui sont utilisés ; un laboratoire français s’est spécialisé dans le traitement de cette redoutable maladie. Or pour soigner les maladies il va de soi qu’il faut essayer d’en déterminer la cause. D’où la nécessité de se pencher sur tous les travaux qui sont effectués dans le monde entier pour essayer de les comprendre. Un pharmacien ami me communique un article étonnant sur ce sujet.

Le Dr David Gaist d’Odense Hospital et de l’Université du Danemark du Sud s’est penché sur les cas qui atteignaient les femmes pré-ménopausiques entre 15 et 49 ans. Il a déniché parmi elles 317 cas de cette terrible maladie. Il est arrivé à la conclusion que le nombre de gliomes s’établissait à 5 pour 100.000 Danoises par an.

Puis il a étudié les dossiers de ces personnes en les confrontant à ceux de 2126 femmes du même âge n’ayant pas fait de gliomes. La différence entre les deux groupes tenait à ce que celles ayant eu ce type de tumeurs prenaient toutes une contraception hormonale (quelle qu’en soit la forme). Il en a déduit que, toujours dans la même tranche d’âge, les femmes qui avaient pris longtemps des contraceptifs avaient « deux fois plus de risques de gliome chez les utilisatrices à long terme de contraceptifs hormonaux ».

L’étude ajoute que pour les femmes ayant déjà pris la pilule de manière générale que ce soit au long court ou plus brièvement, avaient en moyenne un risque modéré d’augmentation du nombre des gliomes.

Cette étude va ainsi à l’encontre du prêt à penser idéologique diffusé par les médias en France et certains médecins directement impliqués dans les prébendes ou les bénéfices des laboratoires pharmaceutiques. Elle s’ajoute aussi à ce qui a pu être dit sur les accidents vasculaires et les cancers du sein chez les femmes prenant la pilule.

Dr Jean-Pierre Dickès

Source: Andersen L, Friis S, Hallas J, Ravn P, Kristensen B, Gaist D. Hormonal contraceptive use and risk of glioma among younger women: a nationwide case-control study. BJCP. 2014

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :