Une fois de plus, l’entreprise internationale chargée des avortements aux États-Unis, et qui commercialise les organes, ainsi que le tissu corporel, doit faire face à un nouveau scandale.

En effet, le 27 octobre 2015, le Center for Medical Progress (CMO) a diffusé une vidéo prise avec une caméra cachée dans laquelle un jeune homme sous une fausse identité interroge deux jeunes femmes médecins du Planned Parenthood de l’État du Texas sur les avortements pratiqués par elles-mêmes.

Dans cette vidéo, qui s’est répandue dans le monde entier, les jeunes docteurs confessent avec toute sincérité les atrocités qu’elles perpètrent au moment de pratiquer un avortement.

Une d’elles, Amna Dermish, a expliqué comment « elle effectue l’extraction de bébés encore vivants du ventre de leurs mères en essayant soigneusement d’obtenir, sans y parvenir encore, des cerveaux intacts ». « Mon objectif est celui d’obtenir des spécimens intacts », a-t-elle cruellement ajouté.

Cette jeune médecin se vante de pratiquer des avortements sur des femmes qui ont jusqu’à 22 semaines de grossesse. Actuellement, elle travaille dans le Planned Parenthood Greater Texas, dans la ville d’Austin, capitale du Texas.

La pratique courante oblige à utiliser une substance chimique appelée digoxin pour tuer les fœtus avant la semaine 20. Cette femme médecin, n’utilisant pas cette substance, effectue des extractions intactes sur des fœtus encore vivants.

Le CMO a fortement dénoncé cette barbarie et a engagé des procédures pénales contre le Planned Parenthood. Il reste à voir la réaction du gouvernement américain.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :