Embarras chez les professionnels de l’antiracisme, les garants du politiquement correct et les inspecteurs de la police de la pensée. Jeudi, Emmanuel Macron était en déplacement en Bretagne. Le “frais” président s’est essayé à une “blague” sur les pêcheurs des Comores rapidement qualifiée de “plaisanterie pas très fine et malheureuse” par l’Élysée.

La blague en question a été diffusée par l’émission Quotidien, diffusée sur TMC vendredi. Le président de la République est en discussion décontractée avec des agents du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage atlantique (CROSS) d’Etel. La conversation s’oriente sur différents types d’embarcations, les “tapouilles et les kwassa-kwassa”. Emmanuel Macron répond : “Ah non, c’est à Mayotte les kwassa-kwassa”. “Monsieur le président, vous êtes un connaisseur”, flagorne son interlocuteur. C’est à ce moment qu’Emmanuel Macron lance sa petite blague sur les canots utilisés par des passeurs pour transporter des immigrés clandestins : “Mais le kwassa-kwassa pêche peu, il amène du Comorien. C’est différent”.

Dès la diffusion à la télévision de cette séquence, Emmanuel Macron a fait l’objet de vives critiques sur les réseaux sociaux. Cécile Duflot a tweeté “Si Sarkozy président avait prononcé cette phrase face caméra, le tollé aurait été gigantesque. “du” comorien. 12 000 morts. Et là… insensé

Nadine Morano a également réagi sur Twitter : “Blague douteuse. Le 2 poids 2 mesures des journalistes. Si j’avais tenu ces propos ils auraient crié au dérapage scandaleux, polémique

L’Elysée tente d’éteindre la controverse en déclarant qu’il s’agit d’“une plaisanterie pas très fine et malheureuse, mais qui ne reflète pas la politique ou la prise de position du Président sur le sujet. Il est difficile de taxer Emmanuel Macron de racisme ou de légèreté. Il a eu l’occasion de s’exprimer sur ces sujets, notamment au cours de la campagne lors de son déplacement à Mayotte. C’est une polémique qui n’a pas lieu d’être. Quant à l’idée qu’il y aurait deux poids deux mesures : la différence c’est que contrairement à certaines autres personnes, Emmanuel Macron a une ligne claire vis-à-vis de l’immigration clandestine et des migrants. Il a par exemple été l’un des premiers à saluer la politique migratoire d’Angela Merkel”.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs
8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :