La 15ème édition de la Parade des Rois Mages s’est tenue dans 750 villes polonaises et est devenue l’une des manifestations publiques de foi qui rassemble le plus de monde dans le pays.

La fête de l’Épiphanie est l’un des six jours d’obligation dans l’Église en Pologne qui tombe en dehors du dimanche. Depuis 2009, des processions des Rois Mages sont organisées dans les rues des villes polonaises. C’est une nouvelle tradition qui devient de plus en plus populaire et se répand aussi dans les communautés polonaises à l’étranger. Ainsi, les chrétiens manifestent publiquement leur foi, et pour les enfants, la procession est l’occasion de se déguiser notamment en saints.

Dans la Pologne d’avant-guerre, la célébration des Trois Rois était un jour férié. C’est resté ainsi jusqu’en novembre 1960, lorsque cette tradition a été abolie par les communistes de la République populaire de Pologne. La restauration en tant que jour férié date de 2010. Le 6 janvier est à nouveau un jour férié, comme c’est le cas dans trois Lander allemands, ainsi qu’en Autriche, Chypre, Croatie, Finlande, Grèce, Espagne, Slovaquie, Suisse, Suède, Venezuela et Italie.

Cette année, sous la devise « Que l’étoile nous guide« , la 15ème Procession des Rois Mages a été célébrée dans plus de 750 villes de Pologne et par des Polonais du monde entier, avec un nombre record de participants d’environ 1,5 million de personnes. C’est la plus grande représentation mondiale de Noël dans les rues.

L’événement principal a eu lieu à Varsovie. Selon les organisateurs, environ 80 000 personnes étaient présentes.

« Découvrir Dieu dans le quotidien et l’ordinaire est plus grand que découvrir l’Amérique ; Heureux celui qui sait chercher et demander» – a déclaré l’évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Varsovie, Mgr Michał Janocha, qui a participé à la procession à Varsovie.

Le couple présidentiel a adressé quelques mots de salutation aux participants aux cortèges en Pologne et à l’étranger. Le président Duda a souligné dans une lettre spéciale que ces processions contribuent à faire revivre et à populariser les traditions polonaises des spectacles de rue de Noël et des chants de Noël au XXIe siècle, renforçant ainsi l’identité et les liens familiaux en manifestant vaillamment la foi chrétienne dans les rues et les places des villes polonaises.

Une des nouveautés de cette année était la possibilité d’envoyer des lettres écrites par les enfants à l’Enfant Jésus dans l’étable de Bethléem. Une messe sera célébrée le 2 février pour les intentions contenues dans ces lettres.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Mots clefs ,
2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :