Selon le Canard enchaîné, Eric Zemmour envisagerait de se présenter aux élections législatives dans la huitième circonscription des Français établis hors de France, celle qui s’étend sur la Grèce, Chypre, la Turquie, Malte, l’Italie et… Israël.

L’hebdomadaire de gauche qui traîne ses oreilles dans les couloirs de tous les partis politiques écrivait un peu avant le premier tour de la présidentielle que, selon ses sources au sein du parti Reconquête d’Eric Zemmour, son entourage rapproché conseillait au polémiste de se présenter aux législatives dans l’arrondissement parisien qui compte le plus d’électeurs de la communauté juive.

Mais l’analyse attentive des résultats du premier tour de la présidentielle change la donne.

Sur Paris, les meilleurs résultats d’Eric Zemmour sont, dans l’ordre le plus avantageux, le XVIe arrondissement où il a recueilli 17,5 % des suffrages, ensuite les VIIIe (15,3 %), VIIe (13,5 %) XVIIe (10,7 %) et VIe (10,5 %). Partout ailleurs il est sous la barre des 10 %. Aucun des arrondissements de Paris n’est donc en mesure de garantir son élection.

Par contre, dans la huitième circonscription des Français établis hors de France, la majorité des électeurs résident en Israël, où il a obtenu de loin son meilleur résultat, soit 53,59 % des suffrages exprimés le 10 avril. De quoi évincer Meyer Habib de l’Assemblée nationale française ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Mots clefs ,
3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :