Les médias athées et libéraux se délectent des chutes de certains prêtres. Et pourtant.

Qui sont ceux qui proclament chaque jour la liberté des mœurs ? Qui sont ceux qui ont ouverts leurs colonnes à tous ces libertaires de Gabriel Matzneff à Daniel Cohn-Bendit ? Qui fait la promotion de la sexualité à l’école, du changement de sexe, de toutes les dépravations aujourd’hui accessibles jusqu’aux enfants ?

Alors oui, il est juste d’attendre des prêtres qu’ils soient exemplaires. Il est juste d’attendre plus d’eux que des autres parce qu’ils portent cette marque du Sacerdoce dans leur âme qui doit mener les âmes au Christ.

Dans un monde qui relâche les assassins d’enfants, les violeurs et les pédophiles, nous militons, nous, pour la peine de mort. Ces derniers doivent être jugés et condamnés avec la plus extrême des sévérités quand leurs crimes touchent des enfants. Quel que soit leur statut, leur rang, leur pouvoir. Qu’ils soient présidents, ministres, évêques ou cardinaux. Ils doivent être retranchés de la société des vivants sans que l’on ait oublié de leur proposer le repentir par la confession. Car il est juste que le pouvoir civile veille sur la sécurité de ceux dont il est censé assurer la protection.

Mais si on doit juger et condamner les coupables, alors on doit glorifier les innocents. Et ceux qui donnent leur vie, à la suite du Christ, pour le salut des âmes.

C’est pourquoi nous devons glorifier et exalter ces prêtres, ces religieux, qui dans le silence prient et se sacrifient. Qui chaque jour, donnent et distribuent les sacrements qui vivifient les âmes. Qui s’appliquent avec constance et persévérance à la fidélité dans le sacerdoce, avec chasteté, pureté, abandon. Qui subissent les sarcasmes, les insultes de cette société impie et apostate. Car les mêmes qui dénoncent les prêtres pédophiles sont ceux qui veulent abattre le sacerdoce catholique.

Alors MPI redit son soutient fraternel à tous ces prêtres, quel que soit leur chapelle, qu’ils soient traditionnalistes ou pas, et qui vivent dans la fidélité au Christ. Nous voulons dire à ces prêtres de ne pas se laisser abattre, de ne pas se laisser entrainer dans cet isolement et ce dénigrement que voudrait leur imposer la société.

Nous, nous sommes fiers de ces prêtres. Chers prêtres, soyez fiers d’être au Christ. Pas d’une fierté orgueilleuse ou de ce cléricalisme qui rebute, mais de cette fierté humble, profonde, joyeuse, de donner le Christ aux hommes. Sacerdoce qui, s’il est vécu authentiquement, se vivra au pied de la Croix, mêlé au sang du Christ, sous les quolibets et le rejets certes, mais à coté de Marie et avec la certitude de la victoire sur Satan. C’est tout la beauté et l’exigence de votre sacerdoce.

Chers prêtres de France, si le prêtre est une victime avec le Christ, il est aussi un soldat. Soldat qui doit retrouver l’armure de sa soutane et le glaive du bréviaire. Chers amis, remettez votre soutane et redites cette prière du bréviaire. Car les ennemis de l’Eglise en vous retirant cette protection et cette arme vous ont rendu vulnérables !

Chers prêtres, soyez heureux et fiers d’être prêtres ! Et nous vous redisons tout notre soutien et notre affection !

Xavier Celtillos

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Abonnement Revue Civitas!

Et si vous vous abonniez à la revue Civitas pour un an ? Et en plus économies sur les frais de port ! Pourquoi vous priver ?

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, déjà sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :