Interrogée sur RMC et BFMTV sur l’annexion de la Crimée par la Russie, Marine Le Pen a estimé, mardi 3 janvier 2017, que celle-ci n’était pas illégale.

“Je ne crois absolument pas qu’il y a eu une annexion illégale: il y a eu un référendum, les habitants de Crimée souhaitaient rejoindre la Russie”,

a-t-elle affirmé. 

“Je ne vois pas ce qui justifie de remettre en cause ce référendum”,

a-t-elle insisté, estimant en réponse à une question que “Oui” la Crimée faisait à ses yeux partie intégrante de la Russie.

Péninsule stratégique sur la mer Noire, la Crimée a été annexée par la Russie en mars 2014 après une intervention militaire suivie d’un référendum de rattachement dénoncé comme illégal par Kiev et les Occidentaux. Cette annexion a provoqué les plus fortes tensions entre les Occidentaux et la Russie depuis la fin de la Guerre froide. En rétorsion, les Etats-Unis et l’Union européenne ont imposé à Moscou une vague de sanctions économiques, qui sont toujours en vigueur. 

L’utilité de l’Otan étant sérieusement mise en cause depuis la dislocation de l’Union soviétique, Marine Le Pen a répété également que la France quitterait “au moins le commandement intégré” de l’Otan si elle était élue présidente en mai 2017, s’interrogeant toutefois sur un prochain “changement” possible de l’Otan à la suite de l’élection de Donald Trump à la présidence américaine.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

14 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :