Le personnel aérien est particulièrement sensible à certains types de cancers. Les hôtesses de l’air se retrouvent ainsi des cibles “privilégiées” du cancer de l’utérus, dans des proportions quatre fois supérieures à la moyenne des femmes. Explications.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

Les commentaires sont fermés