« Quand tu ne peux pas arrêter quelque chose, il faut en prendre le contrôle ». C’est la troisième voie choisie par Vladimir Poutine pour affronter le binôme drogue-concert rap.

Le maître du Kremlin, à l’occasion du conseil consultatif sur la culture et les arts, s‘est alarmé sur la croissante progression de la popularité du rap parmi la jeunesse russe. Or le rap estime-t-il « se base sur trois piliers : le sexe, la drogue et la contestation. De tout cela, la drogue est le plus préoccupant. C’est la voie ouverte vers la corruption de la société ».

Aussi, sans vouloir censurer le rap, il a en revanche l’intention d’en maîtriser la diffusion. Il a donc demandé aux responsables culturels de trouver un moyen pour contrôler plutôt qu’interdire cette musique populaire. A travers notamment des subventions publiques destinées à aider les chanteurs « à corriger » leurs textes.

Depuis longtemps en Russie des groupes de volontaires et des associations de parents se sont mobilisés contre certaines expressions musicales qui « ont une influence négative sur la société et sur les plus jeunes ». Ce que démontrent certaines chansons de rappeurs qui font l’apologie ouverte de la drogue et du suicide.

La guerre contre le rap est ouverte au pays des Tsars !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires

  1. balaninu says:

    … Et chez nous les textes de ces “chansons” ont aussi des paroles violentes….

  2. Bravo, Poutine !

    Voilà un vrai POLITIQUE, … un qui s’occupe de la SANTE MORALE de son peuple,

    et qui sent d’instinct … la Décadence dans la Musique …

    Cette Décadence a été introduite en Angleterre par les bitteuls,

    et reprise en France par jauni alidé … sous l’influence des milieux du cinéma à Hollywood …

    Bien sûr, cette Décadence de la Musique était encouragée … par les .°.

    qui veillent à CORROMPRE tous les Pays, pour les faire devenir mondialistes …

    Dis-moi quelle est ta Musique, … et je te dirai quel est ton degré de Décadence !

    “Et ne nos inducas in tentationem, … SED libera nos a decadentia.”

    “Et ne nous laisse pas nous induire en tentation, … mais délivre nous de la décadence !”

    • ”bitteuls” ou Beatles ? jauni alidé ou Johnny Hallyday ?
      Quoiqu’il en soit, je suis d’accord avec vous. Sauf, que c’est plus juste de dire ”Ne nous laisse pas succomber à la tentation” car Dieu ne peut empêcher la tentation d’exister…….

      • La toute récente traduction officielle est :
        “et ne nous laisses pas ENTRER en tentation”.

        1 – Elle est évidemment meilleure que “et ne vous SOUMETS pas à la tentation … ”
        qui évoque un “Dieu sadique”,
        qui nous enverrait des tentations … pour voir comment nous en sortons.

        La version “et ne nous SOUMETS pas”
        était évidemment un NON-SENS,
        car ce membre de phrase … était suivi d’une NEGATION : “SED libera nos a malo”

        Mais cette version du “soumets” a fait beaucoup de mal :
        les fidèles, ne s’habituant pas à dire à Dieu une ineptie, … même sur commande,
        ont préféré déserter les églises !

        2 – Par ailleurs, toutes les tentations ne viennent pas du Diable,
        car notre nature pécheresse (que nous tenons de nos origines)
        suffit à nous induire, de nous mêmes, en tentation.

        C’est pourquoi je suis aussi d’accord avec vous
        sur le fait que la version “ne nous laisses pas ENTRER”
        quoique plus sensée que la précédente, n’est pas complètement satisfaisante,
        car l’expérience montre … que nous pouvons éprouver des tentations.

        Par exemple lorsqu’on a affaire à un habitué de l’arnaque,
        qui mériterait bien qu’on se rattrape en l’arnaquant à son tour, …
        mais à qui on doit montrer … qu’on fait exprès de rester honnête avec lui !

        C’est pourquoi j’ai adopté : “et ne nous laisses pas ATERMOYER en tentation”,
        que je disais déjà avant la récente mise à jour …
        car il ne faut PAS que la tentation se prolonge.

        3 – Quant à l’orthographe “biteuls” et “jauni alidé”,
        c’est pour tourner en dérision leurs bruitages décadents,
        qui ne méritent pas le nom de Musique …

        La Décadence est un Péché, … grave ! C’est même LE Péché capital,
        d’où découlent tous les autres.
        Il ne faut pas baisser les bras !

  3. Dominique Schwander says:

    Ce chrétien orthodoxe a bien raison. Il n’est pas un vicieux peloteur de rappeur comme Macron, micron…

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !