ecole-religion-crucifix

Trois départements (Moselle, Bas-Rhin, Haut-Rhin) sont préservés des lois laïcistes votées en France en 1905. Les cours de religion y sont donc toujours au programme des écoles publiques – même si la dispense est de droit pour toutes les familles qui la demandent.

Régulièrement, les loges maçonniques et leurs officines laïcistes tentent de mettre fin à cette exception de l’Alsace et de la Moselle. En avril dernier, un collectif d’organisations laïques et de syndicats enseignants – ainsi que la fédération de parents d’élèves FCPE – a lancé depuis Paris un appel à réformer les modalités de cet enseignement, en s’appuyant sur les préconisations formulées en mai 2015 par l’Observatoire de la laïcité, rattaché à Matignon.

«Ce que nous demandons, c’est que les parents qui ne veulent pas du cours de religion ne soient plus obligés de demander une dispense. À l’inverse, ce sont les familles qui le souhaitent qui devraient faire la démarche de s’y inscrire. Cela deviendrait une option», déclare Michel Seelig, du collectif «Laïcité d’accord».

Les officines laïcardes réclament également que l’heure de religion ne soit plus intégrée dans les 24 heures de cours hebdomadaire des enfants du primaire, mais devienne une 25e heure, optionnelle. 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Pour Noel,

offrez à vos proches un abonnement

à la revue de CIVITAS !

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, un excellent numéro, est le dernier sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :