Vendredi dernier, le professeur Raoult, directeur de l’IHU Méditerranée, répondait aux questions de Jean-Marie Morandini sur CNews. Et revenait sur la « dramatisation qui ne correspond pas au risque que chacun court dans cette affaire (…) On se demande jusqu’où peut aller cette terreur généralisée ». Et d’ajouter :

« L’état de crise nerveuse dans lequel le pays se trouve plongé dépasse la raison et l’entendement. »

« Ce n’est pas le virus qui m’inquiète. C’est l’état de notre société qui m’inquiète » affirme le professeur marseillais.

« L’état de notre société que l’on peut berner d’une manière incroyable et qui est si facile à berner qu’elle a oublié 5 minutes après qu’elle a été bernée d’une manière absolument incroyable. »

De même le professeur Raoult n’hésite pas à parler de « la plus grande escroquerie jamais vue concernant la toxicité de l’hydrochloroquine » :

« Vous avez assisté à la plus grande escroquerie que je n’ai jamais vue de ma vie avec la toxicité de l’hydroxychloroquine. Vous l’avez vu, ça. Et ça devrait vous poser la question de savoir : mais attendez, est-ce qu’on me ment, ou est-ce qu’il n’y a que là-dessus, qu’on me roule dans la farine ? Et je suis sidéré qu’on ne se la pose pas. » 

« L’hydroxychloroquine marche contre le coronavirus. On le prescrit toujours. On continue à traiter les gens. Les gens sont guéris. On a un taux de mortalité qui est extrêmement bas. »

« Il y a des gens qui ont essayé de faire croire et qui ont réussi à faire croire à des gouvernements et à l’OMS, qu’un médicament qui a 70 ans, qui est l’un des deux médicaments les plus prescrits de l’humanité tuait 10% des gens à qui on le donnait. » 

Un entretien clair, qui se conclut avec un brin d’ironie :

« Vous savez bien que, si vous êtes malade la semaine prochaine, vous allez m’appeler Monsieur Morandini. »

« Je pense, je suis honnête », a répondu le journaliste. « C’est ce qui se passe tout le temps. Je peux vous le dire : c’est comme ça que ça se passe », a conclu le professeur.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 30.000 € pour 2021

btn_donateCC_LG

28 % 21 495 € manquants

8505 € récoltés / 30 000 € nécessaires – depuis le 01/10/2020

 

Votre générosité nous a permis de boucler l’année 2020, nous avons besoin de votre aide pour l’année 2021 afin de continuer à donner à un maximum de nos contemporains une réinformation gratuite et variée et sans aucune concession.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Médias Presse Info, ce sont aussi 1194 vidéos et plus de 43.600 abonnés à sa chaîne YouTube (près de sept mille de plus en un an !).

Tout cela en accès gratuit.

Cliquer ici pour lire l’appel de MPI et connaitre les détails de nos besoins.

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :