Depuis l’annonce de la condamnation de Maxime, la Manif Pour Tous est bien silencieuse et n’a pas tenu à lui apporter son soutien. Elle n’a pas non plus apporté son soutien au rassemblement de demain au Trocadéro. Mieux, elle marque bien ses distances avec Solidarité Pour Tous dans un communiqué:“Depuis près d’un an, l’association “Solidarité pour tous” lance régulièrement des appels aux dons qu’elle dit destinés à la défense de militants interpelés en marge des manifestations contre le mariage pour tous. La Manif Pour Tous n’a aucun lien avec cette organisation et aucune information sur l’affectation des sommes qu’elle collecte. Soucieuse d’éviter toute confusion, La Manif Pour Tous a expressément demandé à cette association de ne pas se prévaloir de son nom, de son logo ou plus généralement de ses codes visuels.”

Selon des informations de Nouvel Arbitre, ce serait bien pour une histoire de sous : “le dernier appel de fonds de la Manif, vraisemblablement réalisé en interne, n’aurait pas eu le rendement escompté, ce qui enragerait Ludovine de La Rochère et ses lieutenants.” On peut donc en déduire que la Manif Pour Tous voit d’un mauvais œil les dons qui partent pour Solidarité Pour Tous. Cela fait autant d’argent qu’elle n’aura pas. D’ailleurs le communiqué se termine par un nouvel appel aux dons. Encore une fois, on peut regretter ces divisions qui se basent sur des histoires de sous alors qu’un tel combat mériterait tout autre chose et que Solidarité Pour Tous continue son magnifique travail de soutien.

manif pour tous

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :