La chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera s’est fortement développée au gré des années dans des versions adaptées au monde occidental. Avec une incroyable duplicité. Ci-dessus, la différence, entre les logos est déjà significative. A droite, la version bien musulmane du logo. A gauche, un logo passe-partout pour la succursale française d’Al-Jazeera.

Mais le grand écart est plus manifeste encore dans le contenu que sur la forme. Comme le notait le Courrier international, dans sa version d’origine Al-Jazeera qualifie l’homosexualité de “perversion” de “l’Occident décadent“. D’ailleurs, au Qatar, l’homosexualité est illégale et passible de la peine de mort.

Mais dans ses versions en anglais ou en français, le discours se fait radicalement différent. Il faut préciser que pour sa version française, Al-Jazeera se paye les services de Yasmina Bennani. Cette ex-deuxième dauphine de Miss Maroc a d’abord travaillé pour Canal + et le très gauchiste StreetPress. StreetPress dont le fondateur est un certain Johan Weisz (à l’état civil Jonathan Myara), journaliste à Radio Shalom, et dont le site est soutenu par l’Open Society Foundations de George Soros. StreetPress avait d’ailleurs été présentée par Actualité Juive (28 février 2008) comme une “société de presse, fondée par des membres de la communauté juive proches du Parti socialiste“.

Vu un tel parcours, pas étonnant que Yasmina Bennani soit une promotrice du lobby LGBT. Mais c’est désormais au nom d’Al-Jazeera, télévision musulmane qatarie, qu’elle le fait… Et à destination du public vivant en France !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :