L’effondrement démographique qui affecte quasiment toute la planète hormis l’Afrique est la résultante de multiples causes. Mais il apparaît de plus en plus que les programmes de télévision exercent une influence sur le comportement des femmes vis-à-vis de la maternité.

Ann Buchanan, professeur à l’université d’Oxford et Anna Rotkirch, directrice de recherches à l’Institut finlandais d’études démographiques ont dirigé les travaux d’une vingtaine de spécialistes mondiaux de la démographie. Le résultat de ce travail intitulé « Taux de fécondité et déclin de la population : pas de temps pour les enfants ? » est publié par l’université d’Oxford. On y trouve une analyse de cette influence des programmes télévisés.

Dans certains pays, et notamment au Mexique, des feuilletons télévisés ont été explicitement réalisés pour encourager le contrôle des naissances. La première expérience fut menée en 1977-1978 avec une telenovela diffusée en prime time durant neuf mois. Différents éléments du scénario prônaient l’usage de la contraception et du planning familial. Quatre autres feuilletons ont suivi jusqu’à la fin des années 1980 sur le même principe. Et le taux de croissance démographique au Mexique a diminué de 34 %. Bien entendu, il ne s’agit pas de prétendre que cet effondrement démographique est uniquement dû à ces séries télévisées mais les experts s’accordent sur l’efficacité de la méthode.

Le Brésil a fait l’objet des mêmes expériences. En 1960, le taux de fécondité de la femme au Brésil était en moyenne de six enfants. Il est à moins de 2 aujourd’hui. Une étude universitaire a analysé 115 séries télévisées brésiliennes diffusées entre 1965 et 1999. 72 % des héroïnes n’avaient pas d’enfant et 20 % en avaient un seul. Le mimétisme a fait son effet.

La même technique a été utilisée en Inde. Un feuilleton à succès auprès du public féminin, dont des éléments du scénario prônaient d’avoir moins d’enfants pour vivre plus épanouis, a conquis en moyenne 50 millions de spectateurs par épisode durant sa diffusion dans les années 1980.

Il n’existe pas d’étude scientifique menée en Europe ou en Amérique du Nord à propos de l’influence des programmes télévisés sur le taux de fécondité. Mais il ne fait aucun doute que les stéréotypes médiatiques jouent également un rôle substantiel sur le comportement de la femme occidentale.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :