civitas_conf_de_presse

TF1/TMC ont diffusé une séquence consacrée au nouveau parti Civitas. En fait, il s’agit d’un “reportage” de l’équipe de Yann Barthès passé de Canal + à TF1 où il anime désormais une émission intitulée “Quotidien”. Yann Barthès reste Yann Barthès. Tout n’est que moquerie. Yann Barthès a donc envoyé sa collaboratrice Camille Crosnier à Ferney-Voltaire tenter d’y filmer la conférence d’Alain Escada sur le catholicisme social à l’invitation de la section Haute-Savoie d’Egalité & Réconciliation. Mais la pauvre Camille avait été prévenue : l’entrée lui serait refusée. Cela donne lieu à une scène assez cocasse. Les “reporters” voulaient tourner en ridicule l’intervenant et son public mais la situation s’inverse. Les membres d’E&R et de Civitas s’amusent de la situation. “Pourquoi est-ce qu’on ne peut pas entrer ? “, demande la petite Camille, faussement naïve. “Parce qu’on n’aime pas les journalistes “, répond en riant le jeune responsable de la section E&R. Le ton est donné. Et les journalistes sont tournés en bourrique tout en restant fiers d’eux.

Ensuite, Camille Crosnier vient assister à la conférence de presse de Civitas à Paris. Elle en montre quelques extraits qu’elle imagine à même de scandaliser les bobos. Mais se faisant, elle fait le jeu de Civitas qui avait prévenu : “notre discours sera sans concession, intégralement catholique, foncièrement patriote, radicalement anti-système “. Quelques centaines de milliers de téléspectateurs viennent de s’en apercevoir.

</p

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

27 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :