Amiral_Edouard_Guillaud-MPI

L’anecdote qui concerne l’Amiral Guillaud, chef d’état-major des armées, date d’il y a quelques semaines mais se propage au cours des dîners entre officiers et ne manquera pas d’atteindre bientôt la troupe.

Le 20 novembre dernier, le cabinet de Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, reçoit une requête écrite de l’Amiral Guillaud. L’objet de cette missive est d’obtenir le « surclassement » de ses billets d’avion pour une mission à Pékin. Les billets – pour son épouse et lui – avaient été réservés en « business ». Une catégorie qui offre sur les vols d’Air France un confort appréciable avec fauteuil se transformant en vrai lit et plein d’autres avantages.

Or, l’Amiral entendait obtenir du cabinet de son ministre un vol en classe « first ». Ce qui aurait tout de même coûté la bagatelle de plus de 24.000 euros pour un aller-retour Paris-Pékin pour l’Amiral et Madame. Soit environ 8.000 euros de plus que le coût de ses billets en « business ». Et ce alors que le ministère de la Défense a publié une circulaire mettant fin à tout déplacement en classe « first ».

Bien sûr, on nous dira que 8.000 euros, ce n’est pas grand-chose sur le budget de la Défense. Mais cela se passe au moment même où les militaires sont priés d’appliquer un plan de restriction sans précédent. Alors que cela grogne dans les casernes à force de manquer de tout faute de budget suffisant, voilà une anecdote qui fait grincer des dents.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :