La dictature du politiquement correct s’acharne sur le quartier de la Négresse à Biarritz. Un procès relance la polémique : Karfa Sira Diallo, un activiste qui prétend faire la chasse au racisme qu’il voit partout, comparaîtra en janvier devant le tribunal de Bayonne.

Au mois d’août, profitant du sommet du G7, Karfa Sira Diallo, fondateur de  l’association Mémoire et Partage, manifestait près de la gare de Biarritz, accompagné d’une poignée d’activistes du même genre. Les manifestants avaient été interpellés par la police et placés en garde à vue. Karfa Sira Diallo est convoqué devant le tribunal de Bayonne le 23 janvier prochain pour rébellion.

Mais ce procès lui permet de trouver à nouveau une visibilité médiatique pour réclamer le changement de dénomination du quartier de la gare.

Il n’y a pourtant aucune origine raciste dans le nom donné à ce quartier. C’est tout simplement parce qu’une serveuse noire ou métisse d’un restaurant du hameau a marqué les esprits de soldats de l’armée napoléonienne que ce quartier a conservé le nom de “quartier de la Négresse”.

Le logo de la page Facebook du quartier de la Négresse

Une ancienne carte postale publicitaire du Trinquet basco-béarnais à la Négresse

Le logo des Tissus Dock de la Négresse

Un ancien cendrier en porcelaine de l’Auberge de la Négresse

Précisons encore qu’une simple recherche sur Google à partir du mot “négresse” permet de trouver différents comptes Twitter de jeunes femmes noires qui incluent avec fierté ce mot dans leur pseudonyme.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. Moi j’aime bien les gâteaux “congolais” ou “tête de nègre” voire même le bon vieux “banania”

  2. Chris83 says:

    Quand on pense que beaucoup de français de souche aimeraient donner leur nom à ne serait ce qu’une impasse!!! En plus c’est un hommage à cette femme qui a laissé un tellement bon souvenir qu’on lui a fait l’honneur de lui conserver son nom très gentillet! Que des abrutis!!!

  3. Le laxisme constant depuis des décennies des politiques et des juges permet maintenant à toutes ces associations racistes et rappeurs anti-blanc de prospérer et d’imposer leur dictat .
    Qui a lancé le monde associatif ? Mitterrand
    Qui a permis la création ordurière des paroles des rappeurs ? J. Lang
    Qui prend la défense de ces guignoles ? Les socialistes

  4. simple: consulter les habitants du quartier par le vote. Polémique stérile, certes à cette époque le terme “négresse” était du langage courant, aujourd’hui il a une connotation négative et ce n’est pas un quartier à peuplement africain sub-saharien. Au cours du temps, des villes ont changées de nom, pourquoi un quartier ne changerait-il pas de nom pour un nom plus approprié? D’autre part si ce quartier se nomme “quartier de la négresse” c’est qu’à l’époque elle était peut être la seule femme noire de la ville, ce qui n’est plus du tout le cas aujourd’hui.

  5. Sandrine says:

    Il existe des gens dont le patronyme est “Nègre”, et pourtant ils sont blancs.
    Va-t-il leur faire à tous un procès pour racisme avec obligation de changer de patronyme ?
    Ce sont toujours ceux qui ont le moins d’intelligence qui gêne tout le monde ; leur orgueil est démesuré.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !