Québec – La ministre de la Justice, Sonia LeBel, a confirmé jeudi que les 17 crucifix qui se trouvaient toujours dans des tribunaux québécois seront retirés au nom de la « neutralité » religieuse. Une façon également de signifier que le droit n’est plus soumis à Dieu et sa loi naturelle !

« On verra au cas par cas ce que l’on fera. Ce sera peut-être exposé ailleurs dans le Palais de justice, ce sera peut-être autre chose, on pourra prendre ce genre de décision en temps et lieu », a ajouté le ministre face aux questions de la presse dans les corridors de l’Assemblée nationale du Québec.

Au Québec comme en France, la laïcité est surtout prétexte à déchristianiser le pays et chasser le Christ de l’espace public.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

3 commentaires

  1. La conquête lente mais sûre du Talmud et son compagnon de route le Coran.

  2. novellas says:

    c’est l’islam qui gouverne la bas aussi…

  3. pamino says:

    Je n’ai jamais encontré du prosélytisme ni de juifs ni de musulmans.