Nur Elita fue llevada al lugar donde fue azotada con una caña por un miembro de la Policía de la Sharia de la provincia de Nangroe Aceh ante una multitud.

 

Armé d’un fouet,  un policier de la charia exerce comme bourreau en flagellant le dos d’Elita, qui a été forcée de s’agenouiller. Les cris de la jeune femme ont secoué les murs extérieurs de la mosquée dans l’indifférence et l’approbation de la foule, parmi laquelle de nombreux camarades de classe d’université de la victime.

.

Comme punition, elle a reçu cinq coups de fouet, après quoi elle a dû être transportée à l’hôpital en ambulance où elle est restée hospitalisée. L’homme qui a effectué la sentence avait des gants et le corps recouvert d’une robe brune. Son visage était également masqué.

.

Cela se passait, -non pas en Corse où les pompiers sont maltraités par les voyous musulmans, et où ceux qui protestent sont sanctionnés-, mais en Indonésie où l’application de la charia est la règle. Comme quoi, les autorités républicaines de France, sont intellectuellement proches de la charia.

.

Nour Elita a été condamnée à être fouettée publiquement pour s’être trop approchée d’un homme avec lequel elle n’était pas mariée.
 
Cette sanction lui a été administrée aux portes de Mezuita Baiturrahumim dans la ville de Bande Aceh. Sous la loi islamique appliquée dans les nations musulmanes comme l’Indonésie, les hommes et les femmes qui ne sont pas mariés n’ont pas le droit de s’approcher du sexe opposé, sinon ils sont fouettés publiquement.
 .
Bizarrement, selon la loi islamique, on ne voit toujours que des exemples de femmes battues par des malabars, jamais d’hommes battus par de frêles femmes… Je me demande si Bernard Cazeneuve, Emmanuel Valls et François Hollande voient les mêmes choses que nous… Il est vrai que chez eux la distinction se fait moins entre hommes et femmes, mais plutôt entre musulmans, bons  et non-racistes par définition, et chrétiens de souche, mauvais et racistes par définition. Les pompiers corses attirés dans un traquenard ont été battu par des bons, tandis que les manifestants protestataires qui n’ont battu personne, mais s’en sont honteusement pris à la mosquée que fréquentaient les bons, sont des mauvais. Est-ce clair ou faut-il vous renvoyer sur BFMTV et ITélé qui expliquent cela beaucoup mieux que moi?

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

16 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :

%d blogueurs aiment cette page :