Héritant d’une dette abyssale fruit de l’incompétence de Barack Hussein Obama (qui, on ne le dira jamais assez, a plus endetté les Etats-Unis que la totalité des présidents l’ayant précédé, Donald John Trump a hérité en plus d’un pays aux infrastructures en miettes (preuve en est la dernière catastrophe en date, l’effondrement le 15 mars 2018 d’une passerelle de la Florida International University à Miami qui avait coûté 14,2 millions de $).  Le 16 mars, la dette des Etats-Unis a franchi la barre des 21.000 milliards de $, le Président américain ayant par ailleurs promis lors de sa campagne qu’elle sera poussée à 24.000 milliards pour financer la réhabilitation et la modernisation de l’infrastructure… La question se pose : qui finance le gouffre sans fond du Trésor américain ?

Selon la Réserve Fédérale Américaine (FED, dirigée désormais et grâce à Trump par un goy pour la première fois depuis 1987), les principaux pays étrangers détenteurs de dette américaine sont :

1 – Chine : 1.185 milliards de $

2 – Japon : 1.061 milliards de $

3 – Irlande : 326 milliards de $

4 – Iles Caïmans (possession antillaise du Royaume-Uni) : 270 milliards de $

5 – Brésil : 257 milliards de $

6 – Royaume-Uni : 250 milliards de $

6 – Suisse : 250 milliards de $

7 – Luxembourg : 218 milliards de $

8 – Hong Kong (région spéciale chinoise) : 195 milliards de $

9 – Taiwan : 181 milliards de $

10 – Arabie Saoudite : 147 milliards de $

11 – Inde : 145 milliards de $

12 – Belgique : 120 milliards de $

13 – Russie : 102 milliards de $

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :