Le remaniement gouvernemental n’interviendra pas avant le retour d’Emmanuel Macron, en voyage en Arménie, mais il suscite déjà bien des spéculations et des commentaires.

Alors que l’Élysée affirme que le chef de l’État souhaite « prendre tout le temps nécessaire » pour former « une équipe cohérente et de qualité »,  Le Canard enchaîné révèle des confidences d’un proche de Macron, qui évoque des critères de sélection très particuliers.

« Un remaniement, c’est beaucoup plus compliqué aujourd’hui qu’avant », explique cette source, qui précise :

« Il faut non seulement vérifier l’avis de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, tenir compte de l’implantation géographique des ministres pressentis, mais aussi respecter la parité, la diversité, et même ne pas oublier les homos ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires

  1. Cadoudal says:

    République laïque et maçonnique de Sodome

    la perfection licrasseuse , que le monde entier nous envie

  2. Walker Fiamma Corsa says:

    Ajoutons quelques pédophiles et quelques Benalla et on aura un nouveau gouvernement d’ exception 🙂

  3. Paul-Emic says:

    “ne pas oublier les homos”, ce sont les transgenres qui vont être jaloux.ses !

  4. De toute façon, je préfère ne pas avoir de “gouvernement”, dans les circonstances présentes.

  5. Je ne veux pas forcer la main de Dieu mais le moment est mur pour qu il intervienne ,,devant le satanisme du systeme tous les humains sont d accord qu il faut arreter les frais ,seuls les tares congenitaux ,(gauchards et cocos )et vicieux pervers sont comme des vers dans le purin .

  6. Daniel Daflon says:

    Leur systeme merdique devient completement ingerable. Notre temps approche.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.