Un remaniement ministériel qui en laisse plus d’un perplexes dans le camp de la macronie et ailleurs.

Notamment à cause de la nomination controversée de Sibeth Ndiaye comme porte-parole du gouvernement. Cette dernière est restée célèbre grâce à sa phrase où elle assume « mentir » pour protéger le « chef ». En juillet 2017, un article de L’Express assurait que cette proche du président de la République, à ses côtés depuis ses débuts, assume de ne pas dire la vérité pour le défendre. « J’assume parfaitement de mentir pour protéger le président », aurait-elle déclaré au journaliste de l’hebdomadaire.

La tête de liste aux européennes pour la France Insoumise Manon Aubry a ironisé sur Europe 1 :

« Je me souviens de sa déclaration qui disait qu’elle assume mentir pour protéger le président de la République (…) elle est plutôt bien adaptée à la fonction qu’on lui demande, je pense qu’elle trouvera toute sa place dans ce gouvernement ». 

Jordan Bardella, tête de liste pour le Rassemblement National, a taclé sur Twitter :

« Les donneurs de leçons macroniens, autoproclamés pourfendeurs de #FakeNews, viennent donc de nommer comme porte-parole du gouvernement une menteuse professionnelle : ça doit être ça le en même temps. »  

Un remaniement « technique » avec la nomination de deux des proches collaborateurs de Macron, Sibeth Ndiaye et Cédric O, respectivement porte-parole du gouvernement et secrétaire d’État au numérique, qui a fait s’exclamer hier un ministre en place depuis le début du quinquennat :

« On est chez les fous ! ».

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :