Remplacer Saint Nicolas par Queen Nikkolah ?

La traditionnelle fête de Saint-Nicolas (célébrée officiellement le 6 décembre) est décidément bien attaquée cette année en Belgique. Après la proposition du bourgmestre de Saint-Gilles de fêter plutôt Sidi Nicolas “plus inclusif”, voici l’arrivée d’une Queen Nikollah, jeune femme noire qui prétend questionner “les limites de race et de genre de la tradition de Saint-Nicolas”. Ce monde est devenu totalement fou.

Les politiciens font marche arrière sous la pression populaire

Fort heureusement, dans un cas comme dans l’autre, la réaction populaire est forte et force les politiciens à faire marche arrière. Le bourgmestre de Saint-Gilles a rapidement reculé en déclarant que son idée de Sidi Nicolas n’était qu’une boutade. Et le bourgmestre de Gand a annulé la venue de Queen Nikkolah prévue à l’hôtel de Ville de Gand le 6 décembre 2023. Malgré le matraquage multiculturel et la propagande woke, les Belges, dans leur grande majorité, veulent conserver leurs traditions et transmettre à leurs enfants cette belle fête ancestrale de Saint-Nicolas qui fait tant rêver les plus petits.

Propagande auprès des enfants pour “questionner la blancheur et le genre même de Saint-Nicolas”

Cependant, si, à Gand, le bourgmestre a choisi d’annuler cette ineptie, à Bruxelles des activistes ont l’intention de maintenir leur projet.

Queen Nikkolah à Bruxelles pour remplacer Saint-Nicolas

Voici la description hallucinante de la démarche de Queen Nikkolah :

Cette année Queen Nikkolah organise une boum pour kiddo’s!
Ballons, jeux, cadeaux, … et une D-jette avec une playlist revolutionair for kids only!

Queen Nikkolah est une performance qui questionne les limites de race et de genre de la tradition de Saint-Nicolas. Il s’agit d’approfondir le débat sur la perpétuation des schémas coloniaux inhérent à cette tradition et leurs effets sur l’imaginaire de l’enfant. Alors que la question est souvent portée sur la noirceur de Père Fouettard / Zwarte Piet, je la déplace pour questionner la blancheur et le genre même de Saint-Nicolas, comme éléments tout aussi déterminant dans l’apprentissage inconscient du privilège (ou désavantage) racial et de genre dans l’enfance. Qui est bon? Qui est violent? Qui travaille pour qui?

Cette action artistique promeut une vision du patrimoine culturel, non comme un concept gé, mais comme s’adaptant aux mouvements de l’Histoire pour assurer sa longévité. La tradition de Saint-Nicolas a déjà montré des adaptations autour du personnage de Zwarte Piet ; une lente déracialisation (années 50, il est noir parce que africain, années 90 parce qu’il a de la suie sur le visage), d’une image d’asservissement à une image de divertissement, etc. Nous voyons que le malaise autour du personnage de Zwarte Piet n’est que le re et de notre malaise par rapport à notre propre Histoire migratoire. Queen Nikkolah propose une future adaptation d’une société avec une réelle égalité des chances.

La performance présente le personnage de Queen Nikkolah, une version féminine et noire de Saint-Nicolas, dans les mêmes conditions de monstration que les Saint-Nicolas déguisés en période de fête : dans un centre commercial, ou fête d’entreprise, etc. Il s’agit d’un acte simple qui peut être aussi bien accueilli que rejeté mais permet une première déconstruction des schémas hérités. Il offre également l’occasion aux enfants racisés ou non de célébrer l’esssence même de la tradition : leur faire plaisir !

Et Nelson Mandela en femme blanche, c’est aussi une “performance” ?

Osons pousser la “performance” dans l’autre sens : proposons de représenter Nelson Mandela par une femme blanche, Martin Luther King par une femme japonaise, Malcolm X par une femme juive, Angela Davis par un homme blanc de plus de cinquante ans (je verrais bien Gérard Depardieu dans le rôle),…

Pierre-Alain Depauw

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 90 000 € pour 2024

MPI fête ses 10 ans ! Continuez de nous aider !

MPI continue de subir les attaques du système, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup