Robert Redeker, agrégé de philosophie, a publié plusieurs livres sur des questions de société et l’évolution du monde moderne. Le titre de son nouvel ouvrage est intriguant : Réseaux sociaux : la guerre des Léviathans.

L’affrontement entre le président Trump et les réseaux sociaux, plus largement les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) est une guerre que l’auteur qualifie de guerre des Léviathans. Depuis Thomas Hobbes, Léviathan nomme l’Etat moderne, dont ce philosophe fut le théoricien. La figure du Léviathan amalgame en une totalité des couches signifiantes différentes : le monstre, la machine, l’homme en grand, l’Etat. Ce dernier, l’Etat, est une sorte de synthèse de tous les autres éléments, dont certains renvoient à l’imaginaire, quand d’autres sont pure rationalité, agglutinés par ce nom. Carl Schmitt a mis en évidence cette complexité : le Léviathan, rappelle-t-il, est « une totalité mythique comprenant le dieu, l’homme, l’animal et la machine« . Chacune de ces quatre entités colle à l’Etat moderne. L’Etat est dieu, l’Etat est homme, l’Etat est animal, l’Etat est machine, tout à la fois ! Or, les GAFAM amalgament ces aspects également. Google, par exemple, poursuit un projet d’anthropotechnie dont l’horizon s’écrit en termes transhumanistes et immortalistes. Dans cette perspective, cette société commerciale a embauché dans ses rangs une figure marquante de l’utopie transhumaniste, l’écrivain Ray Kurzweil, laissant paraître qu’au-delà du commerce ses ambitions prennent une tournure anthropologique et politique. Twitter et Amazon prétendent imposer les critères du bien et du mal, du bon et du méchant, travail de la morale qui relevait jusqu’ici de l’office de Dieu et de l’Etat. Les GAFAM se développent en puissance qui s’élève en face de l’Etat moderne, ce Léviathan, qui accapare ses prérogatives, qui sape sa souveraineté, dans le but d’être un jour le relais historique de la forme-Etat, de dépasser l’Etat pour prendre sa place. Une fois ce contexte bien compris, les démêlés entre l’exécutif américain du temps de la direction de Donald Trump et les réseaux sociaux laissent paraître leur vérité : ils sont un épisode spectaculaire de cette guerre qui se poursuit sous nos yeux.

Réseaux sociaux : la guerre des Léviathans, Robert Redeker, éditions du Rocher, 280 pages, 17,90 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

11.5 % 35 350 € manquants

4650 € récoltés / 40 000 € nécessaires – depuis le 15/10/2021

 

MPI subit des attaques sans précédents, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Derrière ces fermetures arbitraires, il y a l’influence d’une commission gouvernementale dont nous parlerons plus tard.

Mais rien ne nous fera taire. Seulement, pour aller toucher nos compatriotes et faire connaitre MPI, il nous faut des moyens supplémentaires.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Les plus de 1200 vidéos seront bientôt disponibles sous peu sur une autre plateforme.

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :