C’est ce qu’a affirmé la jeune député Front-National lors d’un meeting organisé par La Manif Pour Tous à Marseille, le 17 novembre (source madmoizelle.com) :

« Oui, il y en a beaucoup, c’est vrai que le budget de la région c’est 150 millions par an ; […] Il y a vraisemblablement beaucoup de ménage à faire de ce point de vue-là, puisqu’il y a énormément d’associations politisées qui sont subventionnées — les copains politiques ! — mais aussi des subventions qui moi personnellement me choquent, en période de crise, particulièrement dans une région qui ont un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale, je vous donne un exemple parmi tant d’autres, mais à Marseille : 60 000€ de subvention accordées aux associations d’aide aux travailleurs immigrés.

Et des comme ça vous en avez des dizaines, des quinzaines.

Je pense aussi aux 200 000€, chaque année, qui sont accordés aux plannings familiaux — des choses comme ça dont on sait que ce sont des associations très politisées. »

[La salle interrompt en applaudissant]

« Très politisées, et qui portent, de mon point de vue, une vision, une approche assez banalisée de l’avortement qui me pose une difficulté. Et c’est vrai que là-dessus, nous, on aura des exigences fortes […].

Refuser aussi les subventions aux associations qui font de la préférence étrangère, et puis supprimer les subventions aux associations politisées, dont les plannings familiaux, mais aussi des associations telles que celle de la LGBT, ou des choses comme ça, dont je condamne fermement l’idéologie. Et il n’est pas question de leur verser un sou évidemment demain à la région. »

Bravo Marion !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :