Le maire de Béziers a récemment ouvert les portes du Palais des Congrès à son confrère dans le journalisme, Eric Zemmour, venu présenter son livre, le suicide français, dans une salle comble et enthousiaste, dans laquelle les récalcitrants ce sont noyés: un professeur entouré d’une dizaine d’étudiants.

Le fondateur de l’ONG Reporters sans Frontières a également annoncé il y a quelques jours, son souhait d’installer une crèche au sein de la mairie pour Noël. De nombreuses mairies et administrations de France ont renoncé aux crèches de Noël traditionnelles, pour s’adapter au Grand remplacement de populations et de religion que subit la France. Il serait intéressant de savoir combien de mairies feront encore la crèche cette année. Cette si belle Tradition catholique qui est un hymne à la vie et à la famille tout autant qu’au Bon Dieu, si bon qu’il s’est fait homme pour nous sauver. Même le sapin de Noël est aujourd’hui contesté sous prétexte que cette tradition plonge ses racines dans le christianisme… Oui, racines chrétiennes comme la plupart des traditions françaises, n’en déplaisent aux dhimmis qui nous gouvernent! C’est d’ailleurs dans la même optique que les vacances scolaires ne s’appellent plus vacances de la Toussaint, de Noël, de Pâque, de la Pentecôte etc. La Révolution poursuit son œuvre avec détermination depuis plus de 200 ans…

Certes Robert Ménard ne s’est jamais revendiqué catholique. Il a dernièrement confié la rédaction d’un livre de prestige sur sa ville à René Camus, théoricien du Grand remplacement, mais aussi ancien collaborateur du journal Gaypied. René Camus qui revendique dans son parti de l’In-nocence, la régulation des naissances…

Hélas, la pression du politiquement correct est si forte que même ce maire courageux a éprouvé le besoin de nier le caractère religieux de la crèche pour se justifier; il a annoncé en plein conseil municipal sa volonté d’installer une crèche de Noël dans le hall de l’Hôtel de Ville pour les festivités de fin d’année. “Noël se fêtait bien avant l’avènement du christianisme : c’était le solstice d’hiver. Depuis des millénaires, sous des formes différentes, cette date appartient à notre imaginaire, à nos coutumes, à nos traditions”, a-t-il allégué, tentant de rompre le lien entre crèche et religion.

Cette douloureuse justification nous fait mesurer la fosse dans laquelle la fille aînée de l’Eglise s’est enfoncée et le travail de reconstruction que les catholiques ont à faire. Quant à la crèche de la mairie de Béziers, elle sera traditionnelle si elle est bien porteuse de ses caractéristiques réellement catholiques: Marie, Joseph, l’enfant Jésus dans la crèche, le bœuf, l’âne, l’étoile filante et la visite des bergers. Et dans ce cas, nous ne pourrons  que nous féliciter de l’heureuse initiative de ce maire si peu catholique, mais politiquement incorrect.

Dans un ordre d’idée complètement différent, l’équipe municipale a fait distribuer aux habitants d’un quartier de la ville, La Devèze, une lettre annonçant que suite aux dégradations volontaires que subissent régulièrement les aires de jeux du quartier, « la municipalité consent un ultime effort. 10 000 euros seront encore dépensés pour réparer une partie des aires de la Devèze. (…) c’est la dernière fois. Désormais, toute dégradation aura pour conséquence la fermeture des aires concernées et le transfert des jeux encore en état vers d’autres quartiers ».

Le quartier de La Devèze est classé Zone de Sécurité Prioritaire, c’est le quartier chaud de la ville, avec un fort taux criminogène et une importante population d’origine immigrée.

Emilie Defresne

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :