roger-pellenc

Les digues de la pensée unique commencent à céder ici et là.

Roger Pellenc, maire de Pertuis, dans le Vaucluse, et candidat dans le canton, a déjà fait savoir qu’il ne suivra pas les recommandations d’un pseudo-front républicain. Roger Pellenc, maire de droite soutenu par l’UMP, est arrivé en deuxième position au premier tour des élections départementales avec 28,59% des suffrages exprimés. Il soutiendra lors de l’élection du président du département « toute majorité qui pourrait empêcher les socialistes de gagner », précisant « soutenir tout candidat de droite qui pourrait faire battre la gauche à la présidence du département, même si ce candidat est Front national » et ajoute que sa décision est prise « dans l’intérêt général pour l’avenir du Vaucluse » et qu’il « ne fera rien pour aider les socialistes »

« Il faut être réaliste, je suis de droite, je ne veux pas que la gauche dirige le département. Les clivages politiques, les Français n’en veulent plus. Cela ne veut pas dire que je serai inféodé au FN, au contraire ! Mais s’il font du bon boulot, je les soutiendrai».

Dans le canton de Pertuis, le PS Jean-François Lovisolo est arrivé en tête (33, 05%) suivi de l’UMP Roger Pellenc (28, 52%) et du FN Frédéric Difraja (26,07%).

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :