Une famille italienne aurait du quitter le logement dans lequel elle vivait par décision de la municipalité qui avait été décidé de l’assigner à un immigré égyptien. Mais pendant que les opérations de délogement étaient en cours pour libérer l’habitation, sur place se sont présentés des militants de Casapound bien décidés à intervenir pour empêcher cet abus intolérable : et le délogement n’a pas eu lieu !

Cette injustice était par ailleurs perpétrée en l’absence des locataires de l’appartement, situé dans un quartier romain :  

hier matin (lundi 23 janvier 2017) « une famille italienne composée de deux jeunes romains a été dégagée pour faire place à un immigré égyptien. Le délogement ordonné par la commune de Rome a été effectué pendant que les deux jeunes étaient au travail, sans tenir compte du jeune âge de la fille enceinte de sept mois. Les militants de Casapound, depuis le matin, ont été au secours de cette famille qui, par chance, a réussi à reprendre possession de son habitation » communique Casapound.

Étonnamment, les médias du système, les partisans du droit d’asile et de l’assistance à toute la misère du monde ne sont pas montrés ! Cet épisode n’a pas scandalisé l’intelligentzia progressiste toujours prête à intervenir pour soutenir les minorités, les marginaux et les clandestins. Silence absolu ! Serait-ce parce que les victimes de cet abus de la municipalité du maire Raggi, élu du mouvement pourtant populaire 5 Stelle, ne sont que deux pauvres romains et le bénéficiaire de ce tord fait à des co-nationaux un immigré ?

Le mouvement Casapound est bien décidé à intervenir à chaque fois que cela sera nécessaire pour venir en aide aux Italiens. Le porte-parole de Casapound pour Rome a communiqué :

« Nous ne permettrons pas à cette junte criminelle de porter avant cette politique de favoritisme envers qui n’a aucun droit au détriment de nos concitoyens. Nous lutterons pour réaffirmer que tant qu’il y aura même un seul Italien sans toit, il ne devra être concédé aucun espace aux immigrés. »

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :