Aujourd’hui, nous célébrons Saint Nicolas, et c’est l’occasion de parler de « la gifle à l’hérétique« .

Selon la tradition :

parmi les évêques qui ont assisté au concile de Nicée se trouvait saint Nicolas de Myrre. Le Concile œcuménique a condamné l’arianisme et a rédigé le Symbole de la foi, dans lequel la foi orthodoxe était énoncée en termes exacts, la foi en le Seigneur Jésus-Christ en tant que Fils de Dieu, qui est de la même nature que le Père. Lors des débats, lorsque saint Nicolas entendit les paroles blasphématoires, il fut tellement outré qu’il gifla Arius devant tout le monde.

Il est dit que l’Empereur a ordonné d’arrêter et de déposer saint Nicolas de Myrre pour son comportement. Le saint reçut la visite dans sa cellule de Notre-Seigneur qui lui demanda « Pourquoi es-tu ici ? », ce à quoi Nicolas répondit « Parce que je t’aime, mon Dieu et mon Seigneur ». Jésus lui a donné un exemplaire des Evangiles et la Sainte Vierge a investi Nicolas de son pallium. Lorsque cette histoire parvint aux oreilles des évêques réunis, saint Nicolas fut rendu à sa dignité épiscopale.

Il est dommage que la liste des personnes présentes au Concile ne confirme pas la présence de Saint Nicolas, mais c’est une histoire intéressante qui rappelle ce qu’était une vraie correction autrefois.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :