La sénatrice PS de Marseille, Samia Ghali, maire honoraire des 15 et 16e arrondissement dans les quartiers Nord, a annoncé sa candidature aux prochaines élections municipales à Marseille.

Cette femme musulmane, s’est définie, dans un documentaire de France 2 intitulé France-Algérie : une histoire de famille, comme appartenant à « une famille de FLN » avant d‘ajouter « Oui on l’est encore ». Cela voudrait-il dire que madame Ghali veut poursuivre la guerre en France ? En tant que maire de Marseille ?

Quelques jours plus tard, la même a usé, dans un entretien le 7 décembre dernier au Journal du dimanche, d’une comparaison des plus outrancières pour tout catholique qui se respecte :

« La ville a besoin que l’on soit la vraie madone de Marseille… »

Une madone FLN ?

Dans l’un comme l’autre cas, bien entendu, les journalistes en face d’elle, n’ont pas tiqué devant ces déclarations aberrantes et insultantes pour les Français. La soumission des médias aux collier au politiquement correct est tel et l’anti-France a tellement pignon sur rue, que les ennemis de la France osent tout !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 commentaires

  1. tirebouchon says:

    Les cons ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît. (Michel Audiard) du même :Un intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche. Michel Audiard n’en manquait pas une, celle qui suit va comme une praline ou une datte bien placée à cette poule du FLN il faut user un grand nombre de femmes bêtes pour oublier une femme intelligente ! Nous usons donc de cette FLN revendiquée et assumée…

    • alexderome says:

      Audiard à qui le cinéma français doit tant, et bien des cons ont osé fouiller dans son passé et l’ont remis en cause.
      Tiré d’un article du figaro :

      Bien que n’étant pas de natures politiques, déjà dans un style grinçant, qui deviendra sa marque de fabrique, le jeune Michel Audiard n’hésite pas à manier les clichés alors attribués aux francs-maçons et aux juifs. Oubliés – cachés répondront ses contempteurs – les premiers pas d’Audiard dans la presse, lui vaudront quand même d’être interrogé par la police à l’automne 1944. Soupçonné «d’actions anti-nationales et anti-françaises», une enquête est menée auprès de ses parents adoptifs, de ses voisins et des habitants du quartier. Dans le procès-verbal, retrouvé aussi par Franck Lhomeau, il est établi «que ces derniers ne l’ont jamais entendu tenir des propos collaborationnistes». Entendu une dernière fois par la police sur ses activités pendant la guerre en mars 1947, son dossier sera ensuite définitivement classé.

  2. Ah, les FLN ! Sans honneur et sans fierté : haïr tellement la France et les français et venir pourtant s’y installer ou s’y faire soigner après avoir tout détruit dans leur “propre” pays et abandonné le bas peuple aux conditions de vie désastreuses qu’ils lui ont léguées. Du beau monde, assurément… et des crétins de français pour voter pour ces pleutres.

  3. Ces criminels auraient tort de se gêner puisqu’ils savent qu’en françarabia ils peuvent à peu près tout se permettre, une majorité de français ayant voté pour des traîtres qui vont parvenir à leur asservissement par les musulmans, et même probablement plus.

  4. C’est là qu’on voit que depuis déjà quelques décennies, les partis politiques “français” ne sont que des chevaux de Troie d’idéologues mondialistes.

  5. Bertrand says:

    Si elle et sa famille sont “fln”,pourquoi est-ce qu’ils ont le droit de vivre en France?je croyais qu’on menait la guerre au terrorisme,qu’il soit nationaliste,islamiste ou les deux à la fois.

    Entre autres il y a tout de même eu les massacres et torturés de centaines de milliers de pieds noirs,harkis et soldats,puis le nettoyage ethnico-religieux d’un million de personnes.

    Est-ce que ce sera pareil à Marseille si cette dame (traître à la France) est élue, on recevra une lettre en fonction de nos origines “LA VALISE OU LE CERCUEIL”?
    Au vu de ce qui est arrivé aux Oranais le jour de l’indépendance, la valise était le meilleur choix.Mais on ne parle pas de cette tragédie en France, en France on ne parle que des événements où la France est (prétendument ) coupable, peu importe le contexte, les chiffres multipliés par 10, il faut que nous soyons les méchants,les mauvais,les coupables

    C EST À VOMIR, J’AI LA NAUSÉE QUAND JE PENSE AUX VICTIMES DES BOUCHERS DU FLN QUI NOUS REGARDENT DU CIEL, OU À CEUX ET À LEURS FAMILLES ENCORE BIEN EN VIE QUI SUBISSENT CES OUTRAGES.
    Le ciel crie vengeance

    • tirebouchon says:

      Et les moines de Tiberine……assassiné par les militaires du FLN…

  6. Je la savais socialiste mais de là à approuver le FLN, que les algériens aujourd’hui n’en veulent plus… Elle cache bien son jeu