La sénatrice PS de Marseille, Samia Ghali, maire honoraire des 15 et 16e arrondissement dans les quartiers Nord, a annoncé sa candidature aux prochaines élections municipales à Marseille.

Cette femme musulmane, s’est définie, dans un documentaire de France 2 intitulé France-Algérie : une histoire de famille, comme appartenant à « une famille de FLN » avant d‘ajouter « Oui on l’est encore ». Cela voudrait-il dire que madame Ghali veut poursuivre la guerre en France ? En tant que maire de Marseille ?

Quelques jours plus tard, la même a usé, dans un entretien le 7 décembre dernier au Journal du dimanche, d’une comparaison des plus outrancières pour tout catholique qui se respecte :

« La ville a besoin que l’on soit la vraie madone de Marseille… »

Une madone FLN ?

Dans l’un comme l’autre cas, bien entendu, les journalistes en face d’elle, n’ont pas tiqué devant ces déclarations aberrantes et insultantes pour les Français. La soumission des médias aux collier au politiquement correct est tel et l’anti-France a tellement pignon sur rue, que les ennemis de la France osent tout !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires