La qualité des députés de La République En Marche, le nouveau parti d’Emmanuel Macron, est pour le moins déconcertante.

Nouvel exemple est donné avec Sandrine Josso, une diététicienne-nutritionniste de 41 ans élue parlementaire macroniste de la 7e circonscription de Loire-Atlantique. D’emblée, elle suscite un flot de critiques après avoir déclaré dans les colonnes du journal Ouest-France qu’elle décalait son arrivée à l’Assemblée nationale pour “faire un peu de tennis” avec ses enfants. Pourquoi donc s’être lancée en politique si c’est trop lui demander de faire acte de présence à l’Assemblée nationale ? Vu le tarif que les contribuables la payent désormais…

Et, loin d’avoir l’humilité de se rendre compte de sa bévue et de faire marche arrière, Sandrine Josso se présente en victime de “propos purement diffamatoires tenus par Nicolas Beytout sur le plateau de LCI”, faisant référence au patron du journal l’Opinion qui lui reprochait son manque de sérieux.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

12 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 90 000 € pour 2024

MPI fête ses 10 ans ! Continuez de nous aider !

MPI continue de subir les attaques du système, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup