La préfecture a une nouvelle fois fermé la salle de prière du quartier des Indes de Sartrouville (Yvelines), pour propagation d’idéologie radicale, alors qu’elle venait de rouvrir après la fin de l’état d’urgence.

La préfecture indique dans son arrêté que les « tensions et actes violents survenus de manière récurrente » après la première fermeture, tels que des « incendies de véhicules » ou « le caillassage des véhicules RATP », démontrent « l’emprise » de la mosquée « sur la vie locale et la radicalisation de certains habitants du quartier ».

A ce sujet, cette note de synthèse…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires