fn-premier-parti

Proportionnel ou majoritaire ? A l’Elysée, les commandes d’aspirine vont bon train, tant on réfléchit encore et toujours à comment freiner l’irrésistible ascension du Front National. Et l’exécutif socialiste semble bien être cette fois-ci devant un problème insolvable.

Maintenir le scrutin majoritaire, c’est prendre le risque de voir la gauche disparaître quasi complètement de l’Assemblée Nationale avec peut-être moins de 10% des sièges, laissant l’UMP et le FN se partager le reste dans une répartition difficilement prévisible. Mettre la proportionnelle, c’est prendre l’assurance de voir débarquer plus d’une centaine de députés FN, un chiffre qui tournerait sans doute autour de 150, et de retirer à l’UMPS une alternance bien confortable et sans majorité absolue.

Il existe un autre risque pour la classe politique UMPS, risque que sans doute ils ne veulent pas voir : en cas de victoire de Marine Le Pen dès 2017, le scrutin majoritaire peut donner une majorité absolue au Front National, comme ce fut quasiment tout le temps le cas avec ce mode de scrutin.

Quoiqu’il advienne, aucun mode de scrutin n’arrêtera aujourd’hui le Front National. Il n’y a pas de solution au « problème » de Hollande.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

23 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :