Sur franceinfo, le mardi 2 janvier 2018, le député FN Sébastien Chenu répondait à quelques questions sur l’identité de la future tête de liste FN pour les élections européennes de 2019, sachant que Marine Le Pen n’endossera pas a priori cette responsabilité.

Il y a beaucoup de talent dans la maison, il peut y avoir des surprises également“, avance Chenu qui ajoute qu'”on peut imaginer des tas de choses“, y compris quelqu’un d’extérieur au parti et même à la politique.

Pourquoi pas [un membre de la société civile]. Vous savez, nous sommes en capacité d’attirer à nous, d’agréger à nous des gens qui ont la même conception que nous du rôle de la nation et du rôle de l’Europe. Par conséquent, il ne faut pas forcément être adhérent du Front national pour mener la liste du Front national – même si elle sera évidemment composée de multiples personnalités du Front national qui iront défendre les intérêts de notre pays à Bruxelles.

Des propos qui ont de quoi tracasser Nicolas Bay, actuel vice-président du FN, jusqu’ici régulièrement cité pour mener la liste à ces élections européennes.

Moi j’ai fait des suggestions à Marine Le Pen“, ajoute d’ailleurs Sébastien Chenu, ancien membre de l’UMP et co-fondateur du mouvement GayLib.

Vu les fréquentations de Sébastien Chenu, on ose à peine imaginer à qui il songe pour mener le FN lors de cette prochaine échéance électorale.

Sébastien Chenu et son “compagnon”, consultant dans la mode, organisent fréquemment des soirées parisiennes avec des artistes et des personnalités des médias. “Il n’y a pas de mystère, le milieu de la culture à Paris est un milieu homo“, avait déclaré à ce sujet un cadre FN au magazine Closer.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :