Existerait-il un concours au sein du parti La République En Marche dont le gagnant serait celui (ou celle) qui choquera le plus les Français en général et les Gilets Jaunes en particulier ? Ces dernières semaines, Emmanuel Macron en tête et ses élus à sa suite rivalisent d’attitudes suffisantes et de petites phrases méprisantes. La rupture entre le Pays Légal et le Pays Réel a-t-elle jamais été autant assumée par ceux qui exercent la mission de diriger l’Etat ?

Un nouvel exemple, et qui fera date, a été offert par Gilles Le Gendre le président du groupe LREM à l’Assemblée nationale.

Lundi matin sur Public Sénat, ce prétentieux individu était interrogé sur les propos du Premier ministre Édouard Philippe en réponse aux Gilets Jaunes.

Gilles Le Gendre a déclaré :

« Nous avons insuffisamment expliqué ce que nous faisons. Nous nous donnons beaucoup de mal, il faut le faire mieux. Et une deuxième erreur a été faite, dont nous portons tous la responsabilité : le fait d’avoir probablement été trop intelligent, trop subtil, trop technique dans les mesures de pouvoir d’achat. »

Aussitôt, il a été invité à préciser si « trop intelligent » signifiait que les Français n’étaient pas capables de comprendre ces mesures.

Empêtré dans cette nouvelle maladresse, il a tenté de se justifier en ajoutant :

« Non. Mais quand vous expliquez que les charges sociales vont baisser en deux fois, que la taxe d’habitation va baisser pour 80% des Français mais que pour ces 80% ça se fera en trois fois, etc, etc, manifestement, vous perdez tout l’effet positif des mesures de pouvoir d’achat. »

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

15 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :